FLASH INFO :

Erdoğan et Trump effectueront un entretien téléphonique après la victoire électorale

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - La Maison Blanche a déclaré lundi qu’elle travaillait à établir un entretien téléphonique entre le président Recep Tayyip Erdoğan et son homologue américain Donald Trump pour « réaffirmer le lien fort » entre les deux pays suite à la victoire électorale du président turc.


La porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, a également déclaré aux journalistes que les exhortaient la à « prendre des mesures pour renforcer la démocratie et continuer à progresser vers la résolution des problèmes dans les relations bilatérales ».

Le Département d’Etat américain a également fait une déclaration après les et a déclaré qu’il respectait la décision des électeurs turcs et attendait avec intérêt des liens constructifs avec le président Erdoğan.

« Nous respectons la décision des électeurs turcs et attendons avec intérêt une relation constructive avec le président Erdoğan alors que nous affrontons ensemble des défis communs », a déclaré une porte-parole du département d’Etat qui a refusé d’être nommément désignée.

« Nous encourageons tous les représentants élus de la Turquie, y compris le président Erdoğan, à représenter les divers points de vue de tous les citoyens turcs et à renforcer la démocratie en Turquie ».

Erdoğan a reçu 52,6% des voix aux élections dimanche et est devenu le premier président à servir dans le cadre du nouveau système de gouvernement.

Pendant ce temps, l’Alliance populaire entre le Parti de la justice et du développement (AKP) et le Parti d’action nationaliste () a remporté les élections législatives avec 53,7% des voix et l’Alliance nationale – le CHP, le Bon Parti (IP) et le Parti de la Félicité ( SP) – a réussi à obtenir seulement 34% des voix.

Les liens entre Ankara et Washington ont été tendus par plusieurs problèmes dont le soutien américain aux Forces démocratiques syriennes (), dominées par les Unités de protection du peuple (YPG) liées au , suscitant la crainte d’une confrontation directe entre les deux alliés de l’.

La Turquie a déjà lancé l’opération Rameau d’Olivier le 20 janvier pour éliminer les YPG de la province d’Afrin, dans le nord-ouest de la Syrie. Le but ultime des YPG est de créer une région autonome dans le nord de la Syrie en reliant le canton d’Afrin au nord-ouest aux cantons de Kobané et de Jazeera au nord-est.

Les deux alliés de l’OTAN ont récemment préparé une feuille de route à , qui met l’accent sur le des YPG de la ville du nord de la Syrie et la réalisation de la stabilité dans la région. Il prévoyait le déploiement de forces turques pour assurer la paix dans la région et former les forces locales à l’établissement et au maintien de la .

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action