FLASH INFO :

Erdoğan et Trump discutent de Khashoggi, Brunson et de la Syrie

TURQUIE / INTERNATIONAL - Le président Recep Tayyip Erdoğan et son homologue américain Donald Trump ont discuté de l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi et de la libération du pasteur américain Andrew Brunson, ainsi que d’autres questions bilatérales au téléphone dimanche soir, a annoncé lundi le bureau de presse présidentiel.


Selon un communiqué du bureau de presse présidentiel, Erdoğan et Trump ont convenu que tous les aspects entourant la mort de Khashoggi, un journaliste saoudien dissident tué au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, doivent être mis en lumière.

Erdoğan a annoncé dimanche qu’il dévoilerait la “vérité” sur l’affaire Khashoggi, alors que des responsables turcs se sont engagés à poursuivre l’affaire après que l’Arabie saoudite a reconnu sa culpabilité.

Erdoğan et Trump ont également discuté des relations bilatérales et des efforts de lutte contre le terrorisme, notamment contre le groupe terroriste güléniste (FETÖ).

Les deux dirigeants ont discuté de la situation en Syrie, en soulignant l’importance de la feuille de route de Manbij et en maintenant la paix à Idlib.

Au début du mois, les forces turques et américaines ont commencé à s’entraîner pour des patrouilles conjointes dans la ville syrienne de Manbij, dans le nord de la Syrie, conformément à un accord portant sur le retrait du groupe terroriste des Unités de protection du peuple (YPG) affiliées au PKK de la ville.

À Idlib, un accord turco-russe a réussi à retarder l’offensive du régime contre l’enclave contrôlée par l’opposition, ce qui aurait probablement déclenché une catastrophe humanitaire. Jusqu’à présent, malgré les retards dans le retrait des groupes extrémistes d’Idlib, l’accord a été maintenu.

En ce qui concerne l’affaire Khashoggi, l’Arabie saoudite, après des semaines de refus, a finalement reconnu samedi que Khashoggi avait été assassiné au consulat du pays à Istanbul le jour de sa disparition le 2 octobre. Selon l’explication de Riyad, Khashoggi, critique bien connu de la politique saoudienne, a été tué dans une bagarre au consulat a été ridiculisé sur les médias sociaux, alors qu’un responsable saoudien anonyme parlant à Reuters sous le couvert de l’anonymat a expliqué hier les terribles détails de sa mort. Le responsable a déclaré que le corps de Khashoggi était enveloppé dans un tapis et remis à ce qu’il a appelé un “coopérateur local” à des fins d’élimination.

Par ailleurs, l’affaire Brunson, reconnu coupable d’actes de terrorisme en Turquie, avait mis à rude épreuve les relations entre la Turquie et les États-Unis au cours des derniers mois, jusqu’à sa libération le 12 octobre.

Brunson, qui a travaillé pendant 20 ans comme pasteur évangélique à l’église évangélique de la résurrection dans la ville occidentale d’Izmir, a été arrêté en Turquie en septembre 2016 pour des liens présumés avec le PKK et le groupe FETÖ, qui avait orchestré une tentative de coup d’État le 15 juillet 2016. Le 25 juillet, citant les problèmes de santé de Brunson, un tribunal d’Izmir lui ordonna de passer de prison en résidence surveillée.

La deuxième haute cour criminelle de la province occidentale d’Izmir décida par la suite que Brunson serait condamné à trois ans, un mois et 15 jours de prison, mais il ne passerait plus de temps en détention, car il avait déjà purgé sa peine. Il est retourné aux États-Unis le même jour et a ensuite été reçu par le président Trump à la Maison-Blanche.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX