FLASH INFO :

Erdoğan suggère d’ajouter un « T » aux BRICS

TURQUIE / INTERNATIONAL - Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, a appelé les dirigeants des BRICS à autoriser son pays à rejoindre ce groupe formé par cinq États, à savoir le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud.


« J’ai dit que si vous nous admettez au sein de l’alliance, le bloc portera le nom de BRICST », a-t-il déclaré à la presse à Johannesburg, capitale de l’Afrique du Sud, le 27 juillet.

Le groupe des , composé du Brésil, de la , de l’, de la et de l’Afrique du Sud, a invité la à la 10e réunion annuelle en tant que pays chargé de la présidence tournante de l’Organisation de la coopération islamique (OCI). M. Erdoğan s’est rendu à Johannesburg en compagnie du ministre des Affaires étrangères, du ministre du Trésor et des , du ministre de la , du ministre du Commerce et des responsables du Parti de la Justice et du Développement () le 26 juillet.

Erdoğan a également déclaré que les membres des BRICS ont chaleureusement accueilli sa suggestion.

« Surtout la Chine dit qu’elle est en faveur de l’élargissement. J’ai vu qu’ils envisageaient d’impliquer d’autres pays dans cette plate-forme. Ils ne s’y opposent pas », a-t-il dit.

« Avec ces cinq pays, nous sommes membres du G20 et je voudrais qu’ils entreprennent les mesures nécessaires pour nous accueillir et pour que nous occupions notre place au sein des BRICS », a-t-il ajouté.

Soulignant le potentiel de partenariat dans l’, les investissements et les projets de développement avec les pays des BRICS, « je crois qu’il n’est pas juste de rester à l’écart de ces groupements », a déclaré Erdoğan.

Que pensez-vous de cet article ?

7



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action