FLASH INFO :

Erdoğan : « Notre priorité : une industrie de défense puissante et une infrastructure solide »

TURQUIE / DÉFENSE - « Posséder une industrie de défense qui n’ait aucune dépendance extérieure quel que soit le domaine, et construire l’infrastructure de production nécessaire est notre objectif prioritaire », a déclaré dimanche le président Recep Tayyip Erdoğan,


« Posséder une industrie de qui n’ait aucune dépendance extérieure quel que soit le domaine, et construire l’infrastructure de production nécessaire est notre objectif prioritaire », a déclaré dimanche le président , faisant référence à la capacité de production des plateformes navales turques, renforcée par la coopération entre les secteur public et privé, comme l’un des éléments les plus importants pour atteindre cet objectif.

Erdoğan, s’exprimant lors de la « cérémonie de livraison des nouveaux systèmes navals » qui s’est tenue à Tuzla à , où se trouvent des chantiers navals civils et militaires, a souligné le fait que l’industrie de la défense turque avait parcouru un long chemin dans la réduction de la dépendance extérieure et a accéléré la production nationale jusqu’à 70% de plus durant la dernière décennie.

« La Turquie est l’un des 10 pays capables de concevoir et de construire leurs propres navires de guerre », a déclaré Erdoğan, notant que les plateformes maritimes du pays étaient équipées d’ et de systèmes radar nationaux. « Des projets plus audacieux suivront dans les cinq prochaines années », a-t-il déclaré.

« Notre objectif est d’atteindre un niveau où nos éléments terrestres, aériens et maritimes, y compris les véhicules marins sans pilote et autonomes, pourront effectuer des tâches conjointes, avec des véhicules aériens sans pilote, des drones armés et des véhicules aériens de combat sans pilote », a souligné le président.

Deux bateaux d’intervention d’urgence et de formation pour plongeurs, 2 nouveaux bateaux de l’équipe d’assaut sous-marin (SAT) et 8 bateaux de patrouille rapide ont été livrés lors de la cérémonie de dimanche. Y ont participé le ministre de la Défense nationale Hulusi Akar, le ministre des et de l’Infrastructure Adil Karaismailoğlu, le chef d’état-major général Yaşar Güler, le président de la Présidence des industries de défense Ismail Demir et Cenk Kaptanoğlu, PDG du chantier naval de Desan où s’est déroulée la cérémonie.

Les bateaux permettront à au moins trois plongeurs de plonger en même temps jusqu’à une profondeur de 90 mètres, et seront utilisés dans la formation de plongée en eau peu profonde et profonde du personnel de plongée.

Erdoğan a en outre souligné que les réalisations du pays dans l’industrie de la défense avaient apporté une contribution significative aux réalisations stratégiques d’Ankara, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ses terres.

Le TCG Anadolu, premier navire d’assaut amphibie polyvalent et futur navire amiral de Turquie, devrait rejoindre l’inventaire l’année prochaine, a réitéré Erdoğan.

Le navire devrait considérablement augmenter les capacités des opérations militaires et humanitaires à l’étranger des Forces armées turques, une fois qu’il sera entré dans l’inventaire.

Les LHD, qui sont de petits porte-avions, se caractérisent par un pont de puits permettant l’utilisation de plusieurs types d’aéronefs dont les avions de chasse à décollage et atterrissage verticaux / courts (V/STOL) et à décollage court et atterrissage vertical (STOVL), en plus de permettre le transfert d’un grand nombre de véhicules militaires personnels et blindés.

Le TCG Anadolu sera utilisé dans les zones opérationnelles de la mer Égée, de la mer Noire et de la et, si nécessaire, dans l’océan Indien et l’Atlantique.

Il pourra transporter un bataillon amphibie entier ainsi que des véhicules de combat et de soutien nécessaires vers les régions en crise sans le soutien de la base principale, exécutant des opérations de débarquement à l’aide de véhicules de débarquement, transportés dans son pont de puits.

Le TCG Anadolu accueillera également une infirmerie/ avec salle d’opération, équipement à rayons X, unités de soins dentaires et salles de soins intensifs d’une capacité d’au moins 30 lits, et pourra servir de navire hospitalier dans les opérations humanitaires.

Erdoğan a également informé que plusieurs autres plateformes, y compris des sous-marins de construction nationale et un navire de ravitaillement de la flotte, rejoindront également l’inventaire progressivement dans la période à venir, avec entre autres le TCG Istanbul, 5ème navire en cours de construction dans le cadre du projet MILGEM (National Ship).

Le projet MILGEM a été lancé en 2000 pour concevoir et construire localement une flotte de corvettes et de frégates polyvalentes qui remplaceront les navires plus anciens.

Le pays a construit jusqu’à présent quatre corvettes dans le cadre de ce programme, à savoir le TCG Heybeliada, le TCG Büyükada, le TCG Burgazada et le TCG Kınalıada, tandis que le cinquième navire, TCG Istanbul, est en construction. Le navire devrait être équipé d’armements et d’autres systèmes produits par les principales entreprises de l’industrie de la défense turque comme ASELSAN et HAVELSAN.

Le TCG Heybeliada a été lancé en 2011, le TCG Büyükada en 2013, le TCG Burgazada en 2016 et le TCG Kınalıada en 2019. Le cinquième navire est en cours de construction sous la Présidence des industries de la défense dans le cadre d’un contrat avec la principale société de défense STM.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action