FLASH INFO :

Erdoğan présente ses condoléances à la communauté arménienne de Turquie pour les événements de 1915

COMMÉMORATIONS - Le président Recep Tayyip Erdoğan a présenté ses condoléances au patriarche de la communauté arménienne de Turquie, soulignant sa détermination à veiller à ce qu’aucun citoyen ne soit victime de discrimination fondée sur sa foi ou son identité ethnique.


Dans un courrier adressé vendredi au patriarche Sahak Maşalyan, Erdoğan a déclaré : « Quelle que soient les conditions, nous ne laisserons jamais un seul de nos citoyens subir des discriminations ou un traitement différent en raison de sa croyance, de son identité ».

Dans son courrier, Erdoğan a salué la communauté arménienne pour son sentiment d’unité et de fraternité lors de la pandémie de coronavirus.

Après avoir souhaité d’avantage de rapprochement et d’unité dans l’avenir, Erdoğan a présenté ses condoléances aux descendants des de l’Empire ainsi qu’à ceux de tous les citoyens ottomans qui ont perdu la vie « dans les conditions effroyables de la Première guerre mondiale ».

« On ne doit laisser aucune occasion aux milieux qui, ignorant notre unité qui trouve sa source dans le cœur de l’Anatolie, souhaitent créer de l’animosité avec l’histoire », a-t-il insisté.

Le président a poursuivi en disant que la Turquie ne permettra pas aux provocateurs d’instrumentaliser l’histoire et de gâcher l’unité des différentes personnes qui vivent ensemble en Anatolie depuis des siècles.

Le leader turc a notamment assuré qu’il est possible de construire un avenir « ensemble » sur la base d’idéaux communs à toute l’humanité.

La position de la Turquie sur les est que la mort des Arméniens dans l’est de l’Anatolie a eu lieu lorsque certains se sont rangés du côté des envahisseurs russes et se sont révoltés contre les forces ottomanes.

Une déportation ultérieure des Arméniens a fait de nombreuses victimes, ajoutées par les massacres de militaires et de milices des deux côtés.

La Turquie s’oppose à la présentation des incidents comme un « génocide » mais décrit les événements de 1915 comme une tragédie dans laquelle les deux parties ont subi des pertes.

a proposé à plusieurs reprises la création d’une commission mixte d’historiens de Turquie et d’ ainsi que d’experts internationaux pour s’attaquer au problème.

 

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action