FLASH INFO :

Erdoğan et Poutine lancent la construction de la première centrale nucléaire turque d’Akkuyu

TURQUIE / ÉNERGIES - La construction de la première centrale nucléaire turque, la centrale nucléaire d’Akkuyu, a été lancée mardi lors d’une cérémonie d’inauguration en présence du président Recep Tayyip Erdoğan et de son homologue russe Vladimir Poutine.


Lors de son premier à l’étranger depuis sa réélection le mois dernier, Poutine est arrivé mardi à Ankara pour prendre part à la cérémonie et un sommet sur la Syrie le lendemain. Il a rencontré Erdoğan à huit reprises en 2017 alors que les relations entre leurs pays se sont améliorées dans le cadre de la coopération sur l’ et la Syrie.

Lors de la cérémonie qui s’est déroulée au Palais présidentiel, M. Erdoğan a déclaré que la mettait en œuvre divers projets stratégiques avec la , notamment le système de antimissile S-400, le gazoduc et la centrale nucléaire d’Akkuyu.

« Lorsque les quatre unités seront activées, la centrale nucléaire d’Akkuyu sera la seule capable de fournir 10% des besoins en électricité de la Turquie, améliorant ainsi notre portefeuille énergétique, largement tributaire du pétrole, du gaz et du charbon », a déclaré Erdoğan.

Poutine a déclaré que la mise en œuvre réussie du projet de centrale électrique d’Akkuyu sera un symbole du développement dynamique du partenariat turco-russe et de l’amitié entre les deux pays.

« La centrale nucléaire d’Akkuyu est une nouvelle étape pour développer davantage l’ turque », a déclaré M. Poutine, ajoutant que plus de 350 entreprises turques sont prêtes à participer à la mise en œuvre du projet de centrale électrique d’Akkuyu.

Le ministre turc de l’Energie, Berat , a déclaré qu’en plus d’une énergie efficace, la centrale nucléaire d’Akkuyu est une étape importante pour la Turquie dans les domaines de l’énergie et de la technologie.

La Russie est le premier fournisseur de gaz naturel en Turquie. Selon l’agence gouvernementale TürkStat, la Turquie a dépensé 37,2 milliards de dollars en importations d’énergie l’an dernier, soit une augmentation de 37% par rapport à 2016.

Les deux présidents ont regardé par vidéoconférence la pose de béton dans la centrale électrique de 20 milliards de dollars du sud de la Turquie, qui devrait être mise en service en 2023.

L’accord sur les centrales nucléaires fait partie de projets énergétiques plus larges avec la Russie, notamment le gazoduc TurkStream, estimé à plus de 12 milliards de dollars, qui acheminera le gaz russe vers la Turquie et le sud de l’Europe.

La société russe Rosatom détient une participation de 51% dans la centrale d’Akkuyu et cherche à vendre les 49% restants. Les sociétés turques potentielles se sont retirées du projet en février.

Les pourparlers sur la Syrie, qui seront rejoints par le président iranien Hassan Rohani, porteront sur les questions humanitaires et la création de zones de désescalade, a indiqué un responsable turc.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action