FLASH INFO :

Erdoğan et Poutine discuteront de la crise syrienne dans un entretien téléphonique

TURQUIE / RUSSIE - Le président Recep Tayyip Erdoğan a annoncé jeudi que, après avoir discuté mercredi avec le président américain Donald Trump, il discuterait également de la crise syrienne avec son homologue russe Vladimir Poutine.


« Je discuterai de la manière dont nous pouvons mettre fin à ce massacre chimique », a déclaré M. Erdoğan lors de la cérémonie d’ de la ligne de banlieue de Başkentray dans la capitale, Ankara.

« Diviser la Syrie à travers des groupes terroristes est tout aussi mauvais que de protéger le régime qui ses propres citoyens avec des armes chimiques et conventionnelles », a ajouté le président.

Erdoğan a également souligné que la n’a pas l’intention de renoncer à son alliance avec les États-Unis, ses relations stratégiques avec la Russie dans divers domaines allant de l’énergie à la sécurité ou de collaborer avec l’Iran pour résoudre les problèmes régionaux.

« Nos relations avec la Russie, l’Iran et la sont complémentaires avec nos relations avec l’Occident et non une alternative », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy, a déclaré qu’il y avait de fortes suspicions que l’ dans la ville syrienne de Douma, dans la banlieue de de la Ghouta orientale, ait été menée par le régime d’.

Selon Aksoy, l’attaque qui a tué des dizaines et affecté 500 autres personnes constitue un crime contre l’humanité et les auteurs doivent être punis pour empêcher des attaques similaires à l’avenir.

Lorsqu’on lui a demandé si la Turquie soutiendrait une éventuelle action militaire des États-Unis contre le régime d’Assad en réponse à l’attaque de Douma, Aksoy a déclaré que la Turquie « continue de suivre de près le processus ».

Il a ajouté que l’utilisation des bases aériennes de la Turquie pendant l’attaque potentielle contre le régime sera discutée avec le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg, qui arrivera lundi à Ankara en visite officielle.

Le porte-parole a également déclaré que la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui aurait mis en place un comité d’enquête sur l’utilisation des armes chimiques en Syrie, a « échoué » mardi.

Les commentaires viennent dans la foulée du tweet de qui avertit la Russie de « se préparer aux nouveaux intelligents qui arriveront » en Syrie.

Plusieurs pays menés par les États-Unis, y compris la France et le Royaume-Uni, se préparent pour des frappes militaires en réponse à l’attaque chimique de Douma.

Que pensez-vous de cet article ?

2


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action