FLASH INFO :

Erdoğan et Poutine appellent à un cessez-le-feu en Libye à partir du 12 janvier à minuit

TURQUIE / RUSSIE - Le président turc Recep Tayyip Erdoğan et le président russe Vladimir Poutine appellent à un cessez-le-feu en Libye à partir du 12 janvier à minuit, a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu.


s’est exprimé à la suite d’une réunion bilatérale entre les deux dirigeants à Istanbul, peu après la cérémonie d’inauguration du gazoduc .

« Nous avons décidé, en tant qu’intermédiaires, de prendre l’initiative et d’appeler toutes les parties en à cesser les hostilités le 12 janvier à minuit, à déclarer un durable, soutenu par les mesures nécessaires à prendre pour stabiliser la situation sur le terrain et en normalisant la vie quotidienne à Tripoli et dans d’autres villes, et se réunissent immédiatement autour d’une table de négociation en vue de mettre un terme aux souffrances du peuple libyen et de ramener la paix et la prospérité dans le pays », a déclaré un communiqué conjoint des deux dirigeants.

Les deux leaders ont discuté des relations bilatérales, des développements régionaux et de l’établissement d’un cessez-le-feu en Libye lors de leur réunion, a déclaré Çavuşoğlu.

Les deux pays ont également déclaré que l’échange d’attaques par les États-Unis et l’ pourrait conduire à un nouveau cycle d’instabilité dans la région, alors qu’ils ont exhorté les deux pays à désamorcer les tensions et à donner la priorité à la diplomatie.

La déclaration conjointe publiée par les présidents a souligné l’aggravation de la situation en Libye et son impact négatif sur « la sécurité et la stabilité du voisinage plus large de la Libye, de toute la région méditerranéenne, ainsi que du continent africain, déclenchant une migration irrégulière, une propagation accrue des armes, le terrorisme et d’autres activités criminelles, y compris le trafic illicite. »

« Nous réaffirmons notre ferme attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’intégrité territoriale et à l’unité nationale de la Libye. La paix et la stabilité durables dans le pays ne peuvent être obtenues que par un processus politique dirigé par les Libyens et appartenant aux Libyens, fondé sur un dialogue sincère et inclusif entre les Libyens », souligne le communiqué.

Les deux parties ont également déclaré leur soutien au processus de Berlin en cours, qui « vise à créer une atmosphère propice à la revitalisation du processus politique facilité par l’ONU, et à rappeler que le processus peut donner des résultats tangibles, avec la participation et l’engagement des Libyens et des pays voisins. »

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action