FLASH INFO :

Erdoğan : les manipulations visent à mettre en doute l’économie turque forte et robuste

TURQUIE / ÉCONOMIE - Les manipulations de devises ont pour objectif de mettre en doute l’économie turque forte et robuste, a déclaré le président Recep Tayyip Erdoğan le 2 septembre.


S’exprimant lors du Forum des entreprises turco-kirghizes à Bichkek, capitale du Kirghizistan, M. Erdoğan a déclaré : « Ils tentent de mettre en doute l’économie turque forte et robuste en manipulant des devises », soulignant que « les agences de notation financière internationales sont politisées et peu crédibles ».

Défiant les attaques visant l’économie turque, M. Erdoğan a déclaré que la était résolue à établir son indépendance économique, principalement dans le secteur de la défense.

Les tensions politiques entre et Washington avaient suscité des inquiétudes sur les marchés en août, après que le président américain Donald Trump a menacé d’exercer des pressions économiques suite à l’emprisonnement d’un accusé de en Turquie.

Le président a souligné que la dépendance au dollar dans le commerce était devenue un problème plus important.

« Nous devons mettre fin au monopole du dollar une fois pour toutes en utilisant la monnaie nationale parmi nous », a déclaré Erdoğan.

La livre turque a perdu de sa valeur face au dollar américain plusieurs semaines après que le président américain a doublé les tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium turcs.

Se référant à l’accord des S-400 avec la Russie, Erdoğan a déclaré que « certains sont perturbés par cela », ajoutant que la Turquie n’a pas besoin de la permission de quiconque pour défendre son territoire.

En décembre dernier, la Turquie a annoncé qu’elle avait conclu un accord avec la Russie pour l’achat de deux systèmes S-400 au début de 2020.

En avril, les deux parties ont convenu de la livraison rapide des systèmes.

Le S-400 est le système de missile antiaérien à longue portée le plus avancé de Russie, qui peut transporter trois types de capables de détruire des cibles, y compris des balistiques et de croisière.

En juin, le Sénat américain a adopté un projet de loi interdisant les ventes à la Turquie des avions F-35, justifiant cette interdiction avec l’achat de S-400 et la détention de citoyens américains par la Turquie.

« Investir au Kirghizistan »

S’agissant des relations économiques avec le Kirghizistan, M. Erdoğan a déclaré qu’ils envisageaient un volume de commerce extérieur de 1 milliard de dollars.

Le volume actuel du commerce extérieur s’élève à près de 500 millions de dollars, a-t-il déclaré, exhortant les hommes d’affaires turcs à investir au Kirghizistan.

« Premièrement, j’appelle les hommes d’affaires turcs, le Kirghizistan est un ami, un pays frère. Donnez la priorité à ce pays dans vos investissements », a déclaré Erdoğan.

Il a ajouté que l’investissement sur le marché kirghize intéresserait également le Kazakhstan, la Russie et la Biélorussie, membres de l’Union douanière eurasienne.

Erdoğan a déclaré que des relations fortes entre les deux pays nécessitaient également une coopération plus forte dans les domaines de l’éducation, du développement, de la et du .

Il a rappelé que depuis 1993, l’Agence turque de coopération et de coordination (TİKA) avait créé des écoles et des hôpitaux dans le pays.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action