FLASH INFO :

Erdoğan : les manipulations visent à mettre en doute l’économie turque forte et robuste

TURQUIE / ÉCONOMIE - Les manipulations de devises ont pour objectif de mettre en doute l’économie turque forte et robuste, a déclaré le président Recep Tayyip Erdoğan le 2 septembre.


S’exprimant lors du Forum des entreprises turco-kirghizes à Bichkek, capitale du , M. Erdoğan a déclaré : « Ils tentent de mettre en doute l’économie turque forte et robuste en manipulant des devises », soulignant que « les agences de notation financière internationales sont politisées et peu crédibles ».

Défiant les attaques visant l’économie turque, M. Erdoğan a déclaré que la était résolue à établir son indépendance économique, principalement dans le secteur de la .

Les tensions politiques entre Ankara et Washington avaient suscité des inquiétudes sur les marchés en août, après que le président américain Donald a menacé d’exercer des pressions économiques suite à l’emprisonnement d’un pasteur américain accusé de en Turquie.

Le président a souligné que la dépendance au dollar dans le commerce international était devenue un problème plus important.

« Nous devons mettre fin au monopole du dollar une fois pour toutes en utilisant la monnaie nationale parmi nous », a déclaré Erdoğan.

La livre turque a perdu de sa valeur face au dollar américain plusieurs semaines après que le président américain a doublé les tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium turcs.

Se référant à l’accord des S-400 avec la , Erdoğan a déclaré que « certains sont perturbés par cela », ajoutant que la Turquie n’a pas besoin de la permission de quiconque pour défendre son territoire.

En décembre dernier, la Turquie a annoncé qu’elle avait conclu un accord avec la Russie pour l’achat de deux systèmes S-400 au début de 2020.

En avril, les deux parties ont convenu de la livraison rapide des systèmes.

Le S-400 est le système de missile antiaérien à longue portée le plus avancé de Russie, qui peut transporter trois types de missiles capables de détruire des cibles, y compris des missiles balistiques et de croisière.

En juin, le Sénat américain a adopté un projet de loi interdisant les ventes à la Turquie des avions F-35, justifiant cette interdiction avec l’achat de S-400 et la détention de citoyens américains par la Turquie.

« Investir au Kirghizistan »

S’agissant des relations économiques avec le Kirghizistan, M. Erdoğan a déclaré qu’ils envisageaient un volume de commerce extérieur de 1 milliard de dollars.

Le volume actuel du commerce extérieur s’élève à près de 500 millions de dollars, a-t-il déclaré, exhortant les hommes d’affaires turcs à investir au Kirghizistan.

« Premièrement, j’appelle les hommes d’affaires turcs, le Kirghizistan est un ami, un pays frère. Donnez la priorité à ce pays dans vos investissements », a déclaré Erdoğan.

Il a ajouté que l’investissement sur le marché kirghize intéresserait également le Kazakhstan, la Russie et la Biélorussie, membres de l’Union douanière eurasienne.

Erdoğan a déclaré que des relations fortes entre les deux pays nécessitaient également une coopération plus forte dans les domaines de l’, du développement, de la et du .

Il a rappelé que depuis 1993, l’Agence turque de coopération et de coordination (TİKA) avait créé des écoles et des hôpitaux dans le pays.

Que pensez-vous de cet article ?

2


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action