FLASH INFO :

Erdoğan : « J’accorde une grande importance à ma visite en France »

TURQUIE / FRANCE - Dans un entretien avec les chaînes françaises TF1 et LCI, le président Recep Tayyip Erdoğan a transmis des messages importants au sujet de la visite qu’il effectuera le 5 janvier en France et des relations bilatérales entre la Turquie et la France.


Le président a souligné que les mesures récemment prises au sujet des relations régionales et bilatérales entre la et la étaient positives, qu’une nouvelle période avait commencé pour l’avenir des relations - et qu’il avait de l’espoir en la présidence d’ en France.

« J’accorde une grande importance à cette visite »

Erdoğan a répondu à la question de savoir si sa visite en France avait pour objectif d’établir un rapprochement avec l’UE :

« La première visite en en 2018, je vais la faire à mon ami Emmanuel . Bien évidemment cette visite a une importance toute particulière car d’importantes mesures seront prises dans de nombreux domaines dont notamment les domaines politique, stratégique et économique. J’accorde une grande importance à cette visite. Ce sera une visite d’une seule journée. Il est évident que cette durée n’est pas suffisante pour nous mais ce sera déjà un premier pas et j’espère que la suite viendra ».

Erdoğan a également répondu à la question de savoir si Macron était le leader de l’UE dans une période où la chancelière allemande fait face à de nombreuses difficultés en : « Avant tout, la France a une toute autre position. C’est la même position depuis le passé. Je suis resté en fonction pendant 15 ans tant en tant que Premier ministre qu’en tant que Président et cela m’a permis de savoir ce qui se passe réellement en interne que ce soit dans l’UE, l’Allemagne ou la France. Pendant ces 15 ans, j’ai eu une communication sans problème avec Jacques Chirac. Ensuite nous avons traversé une toute autre période avec Nicolas Sarkozy ».

Erdoğan a mis l’accent sur la contribution de la France aux et sa position sur la question : « Nous sommes dans une nouvelle période avec Monsieur Macron. Nous avons fait un bon départ avec lui. Les mesures prises avec Monsieur Macron tant au sujet des questions régionales que concernant les relations bilatérales sont assez positives et j’ai de l’espoir en sa présidence. En particulier dans le domaine de la défense, il est question d’une coopération tripartite entre la France, l’ et la Turquie. Je pense que ceci est également assez important pour la solidarité entre ces trois pays. A cet égard, je tiens à la place de Monsieur Macron au sein l’Union européenne et je pense qu’il exercera sa fonction comme il se doit. »

 

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action