FLASH INFO :

Erdoğan inaugure la plus grande mosquée d’Asie centrale au Kirghizistan

TURQUIE / INTERNATIONAL - La mosquée centrale de l’imam Sarakhsi, considérée comme la plus grande d’Asie centrale, a été construite par les autorités religieuses turques et a ouvert ses portes dimanche à Bichkek, la capitale du Kirghizistan, en présence des présidents de la Turquie et du Kirghizistan.


La centrale de l’Imam Sarakhsi, du nom d’un célèbre érudit islamique qui a vécu au 11ème siècle, a officiellement ouvert ses portes dimanche dans la capitale kirghize Bichkek. Construite par une fondation liée à la Présidence turque des affaires religieuses (DİB), la est la plus grande du genre en Asie centrale et peut accueillir 30 000 personnes.

Le président Recep Tayyip Erdoğan, en visite officielle dans le pays, s’est associé à son homologue kirghize Sooronbay Jeenbekov pour l’ouverture.

La mosquée ressemble beaucoup à la spectaculaire mosquée de Kocatepe de la capitale turque d’Ankara et présente des motifs turco-islamiques et ottomans. La construction de la mosquée a débuté en 2012 sur 35 acres appartenant à l’autorité religieuse kirghize.

La mosquée dispose d’un espace clos de 7 500 mètres carrés permettant à 9 000 personnes de prier en même temps. Dans les espaces ouverts et fermés, la mosquée peut accueillir 30 000 personnes à la fois. Outre les zones de prière, la mosquée dispose d’un grand parking, de salles de classe, d’une salle de conférence pour les études islamiques et d’une salle à manger. La mosquée a quatre minarets d’une hauteur de 68 mètres chacun et trois balcons sur chaque minaret. Deux énormes lustres sont suspendus aux dômes de la mosquée, décorés avec des objets artisanaux ottomans. Une grande coupole de 37 mètres de haut, de 23 mètres de diamètre à l’intérieur et de 25 mètres de diamètre à l’extérieur, surmonte la mosquée. Du blanc de a également été utilisé dans la structure.

L’ a été introduit tardivement au , contrairement à d’autres nations d’Asie centrale, et les musulmans étaient confrontés à l’oppression de l’ère soviétique. La religion a prospéré après la chute du régime communiste et le nombre de mosquées a augmenté. La Turquie fournit une assistance dans le domaine de l’éducation religieuse au et la Fondation Diyanet, qui a construit la mosquée centrale de l’Imam Sarakhsi, a également créé une faculté de théologie à .

S’exprimant lors de l’ de la mosquée, Erdoğan a déclaré que l’endroit était « un complexe » plutôt qu’une mosquée et a déclaré qu’il espérait qu’il relancerait « les liens historiques entre l’ et l’Asie centrale ». « J’espère que cette mosquée sera un symbole d’unité et de paix entre frères et soeurs. Nous sommes une nation avec deux Etats et au-delà, nous sommes une seule communauté musulmane », a déclaré Erdoğan.

« Cette mosquée est un exemple splendide de compréhension architecturale alliant tradition et approche moderne », a-t-il déclaré, ajoutant que Bichkek serait bien connu pour ce monument « tout comme est connue pour les sept mosquées construites sur ses sept collines ».

Les autorités turques ont également ouvert un centre culturel construit par l’Agence turque de coopération et de coordination (TIKA), à Bichkek. La première dame, Emine Erdoğan, a inauguré dimanche le centre dédié à l’ancien écrivain kirghize Chinghiz Aitmatov.

S’exprimant lors de l’événement d’ouverture, Emine Erdoğan a déclaré que le lieu est considéré comme un centre d’éducation qui renforcera l’amitié entre le Kirghizistan et la Turquie. Le centre culturel fait partie de la bibliothèque nationale kirghize.

Aitmatov (1928-2008) est largement lu et respecté en Turquie. Il est surtout connu en Turquie pour le film de 1978 intitulé « La fille à l’écharpe rouge » (Selvi Boylum Al Yazmalım), adapté de son court-métrage de 1970. Erdoğan a déclaré que la section « Turquie » de la bibliothèque avait été ouverte en 2006 dans une zone de 60 mètres carrés.

« Maintenant, nous sommes honorés et fiers d’apporter à la Bibliothèque nationale du Kirghizistan une section qui peut également être utilisée comme centre culturel », a-t-il conclu.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

Red'Action