FLASH INFO :

Erdoğan fustige les commentaires du porte-parole du Pentagone sur l’opération à Afrin

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Le président Recep Tayyip Erdoğan a fustigé vendredi les commentaires du porte-parole du département américain de la Défense affirmant qu’il y avait des victimes civiles dans l’opération Rameau d’Olivier en Turquie pour éradiquer les Unités de protection du peuple (YPG) affiliées au PKK dans la région nord-ouest d’Afrin.


S’adressant aux présidents provinciaux du parti de la Justice et du Développement (AKP) à Ankara, Erdoğan a déclaré que ce qui dérange le plus la Turquie, c’est l’hypocrisie et la légèreté de certains pays que la Turquie considère comme ses alliés et avec lesquels elle entretient des relations politiques et militaires profondes.

« Hier, le porte-parole du département de la défense de l’un de ces pays a déclaré, sans aucune honte, que des civils mourraient à Afrin, que les gens ne pouvaient pas retourner chez eux à cause de la violence. Vous êtes sans cœur, immoraux, vous ne ressentez rien au sujet du massacre de centaines d’enfants, de femmes et d’hommes dans la Ghouta orientale tous les jours, mais vous êtes troublés par la lutte contre les terroristes et diffusez de fausses nouvelles », a déclaré Erdoğan.

Erdoğan faisait référence aux déclarations du porte-parole du Pentagone, Adrian Galloway, le 21 février, selon lesquelles les Etats-Unis sont préoccupés par les effets de l’opération sur la population civile et que les autorités américaines feront de leur mieux pour réduire les tensions et dommages aux civils dans leurs contacts avec leurs homologues turcs.

Dans son discours, M. Erdoğan a déclaré que 415 kilomètres carrés (160 miles carrés) de territoire étaient désormais sous contrôle et que 1 873 terroristes avaient été neutralisés.

« L’opération se poursuivra avec une nouvelle stratégie une fois que le centre-ville d’Afrin sera encerclé, ce qui se produira bientôt, et les terroristes seront coupés des contacts extérieurs », a déclaré Erdoğan.

Il a ajouté que la Turquie s’attendait à ce que la prochaine phase de l’opération à Afrin se poursuive plus rapidement puisque les collines stratégiques de la région étaient désormais largement débarrassées des terroristes.

« Nos soldats héroïques se battent de manière altruiste et courageuse, se dirigeant progressivement vers Afrin en détruisant les fortifications que l’organisation terroriste séparatiste a soigneusement construites pour les attaques contre la Turquie », a déclaré Erdoğan.

Erdoğan a ajouté : « Nous allons d’abord débarrasser Manbij des terroristes, et ensuite nous continuerons jusqu’à ce que tout l’ouest de l’Euphrate soit en sécurité pour nous et nos frères syriens.»

Le 20 janvier, la Turquie a lancé l’opération Rameau d’Olivier pour nettoyer les terroristes des YPG / PKK et de Daech d’Afrin, au nord-ouest de la Syrie.

Selon l’Etat-major général turc, l’opération vise à établir la sécurité et la stabilité le long des frontières de la Turquie et de la région, ainsi qu’à protéger les Syriens contre l’oppression terroriste et la cruauté.

L’opération est menée dans le cadre des droits de la Turquie sur la base du droit international, des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, du droit de légitime défense de la charte de l’ONU et du respect de l’intégrité territoriale syrienne.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX