FLASH INFO :

Erdoğan exhorte le monde musulman à s’unir pour surmonter ses problèmes

ISLAMOPHOBIE - Le monde musulman est facilement manipulé car les Musulmans ne sont pas soudés, a déclaré mercredi le président Recep Tayyip Erdoğan.


Le président a souligné que les pays musulmans sont confrontés à de nombreuses menaces, dont le et la guerre civile, en plus de la montée de la xénophobie.

« Les organisations terroristes ont versé du sang dans nos marchés, nos mosquées et nos écoles », a déclaré Erdoğan, faisant référence à des groupes qui commettent des attaques terroristes sous le nom d’.

Il a ensuite ajouté que les Musulmans sont impuissants, inactifs et mal représentés dans les organisations internationales.

Erdoğan a souligné une nouvelle fois qu’il n’existait pas un seul pays musulman au Conseil de sécurité des et que le système injuste ne pouvait tout simplement pas fonctionner correctement.

« Nous devons d’abord croire en nous-mêmes. En tant qu’Organisation de la coopération islamique (OCI), nous devons reconnaître notre pouvoir, nous comprendre et déterminer notre attitude en conséquence. L’ONU, qui n’a pas réussi à trouver des solutions en -Herzégovine, au Rwanda et en Syrie ne trouvera pas de solutions à nos problèmes », a-t-il déclaré, ajoutant que la structure de la CSNU devait être adaptée à la population mondiale.

Il a réitéré son appel à la restructuration de l’ONU et affirmé que les Musulmans devaient être des défenseurs de la justice au XXIe siècle.

Il a étendu son appel à la fraternité au-delà des relations favorables entre Musulmans en suggérant que les pays musulmans devraient se mobiliser pour coopérer dans les domaines technique, commercial, culturel et social.

Erdoğan a également exhorté les Nations Unies et d’autres organisations mondiales à désigner le 15 mars « Journée internationale de solidarité contre l’ ».

La a exprimé sa préoccupation devant le sentiment croissant antimusulman et les attaques dirigées contre les Musulmans résidant dans les pays occidentaux.

Le pays a proposé d’établir avec le Pakistan et la Malaisie un centre commun de communication et de lutte contre le racisme anti-musulman.

La haine anti-musulmane a considérablement augmenté en Europe ces dernières années. L’extrémisme d’extrême droite et la xénophobie ont alimenté la haine anti-musulmane dans les pays occidentaux, où les attaques terroristes perpétrées par et Al-Qaida sont utilisées comme prétexte pour légitimer ces opinions. Bien que l’inimitié envers les Musulmans ne soit pas un phénomène nouveau, elle s’est intensifiée après 2001, lorsque deux avions se sont écrasés contre le World Trade Center de . Depuis lors, l’Islam a été injustement terni par des étiquettes à connotation négative, dépeint comme une religion de haine et de violence empreinte du sentiment anti-occidental et de l’oppression des femmes.

Cette tendance à l’intolérance a déclenché des attaques meurtrières contre les Musulmans et les immigrants depuis lors.

Alors que le racisme est en train de devenir un problème grave dans presque tous les États membres de l’UE, les citoyens d’origine étrangère sont plus vulnérables dans certains pays. Par exemple, en Allemagne, les Musulmans sont devenus la cible d’innombrables attaques ces dernières années.

S’agissant de la question de la Palestine, le président a déclaré que les Musulmans devraient également prendre une position déterminée contre l’injustice d’Israël.

« En ne respectant pas le droit des Palestiniens de vivre et de travailler en paix, Israël met en péril l’avenir du monde et de la région », a déclaré Erdoğan, ajoutant que la Turquie était déterminée à défendre les droits des Palestiniens sur toutes les plateformes.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action