FLASH INFO :

Erdoğan : « Les Etats-Unis ont commencé à retirer leurs troupes de Syrie »

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - L’armée américaine a entamé le processus de retrait de la Syrie, a déclaré lundi le président Recep Tayyip Erdoğan.


S’adressant aux journalistes avant sa visite de deux jours en , M. Erdoğan a déclaré que les commençaient à se retirer du nord de la Syrie.

Le retrait des troupes américaines a commencé après la conversation téléphonique entre Erdoğan et le président Donald dimanche.

Erdoğan a noté que les deux parties continuaient à rester en contact à ce sujet, soulignant la détermination de la Turquie à mener à bien l’opération transfrontalière prévue contre les terroristes.

En ce qui concerne les affirmations relatives à 10 000 terroristes de Daech dans la région, M. Erdoğan a déclaré que le nombre était « exagéré » par les médias.

« Le nombre de prisonniers de Daech a été un peu exagéré. Les Etats-Unis sont en train de décider de la façon de les gérer », a-t-il déclaré.

Le président a également annoncé qu’il effectuerait une visite officielle à Washington dans la première moitié de novembre, sans donner de date précise pour cette visite.

« Le fait d’avoir une réunion en face à face nous donnera l’occasion de discuter de la profondeur de l’opération, des et de l’évolution de la situation dans la région », a déclaré Erdoğan, ajoutant qu’ils discuteraient également du programme bloqué des avions de combat F-35.

La Maison Blanche a annoncé dimanche que les forces armées américaines ne soutiendraient ni ne participeraient à l’opération, et « ne seront plus dans les environs immédiats ».

La Turquie a débarrassé une zone de 4 000 kilomètres carrés en Syrie de groupes terroristes dans le cadre de deux opérations transfrontalières distinctes.

Depuis 2016, la Turquie a mené deux opérations militaires majeures dans le nord-ouest de la Syrie – Opérations Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’Olivier – pour nettoyer la région des groupes terroristes Daech et des Unités de protection du peuple (), qui sont la branche syrienne de l’organisation terroriste .

Cependant, un certain nombre de villes libérées, notamment Al-Bab, Jarablus, Azaz et Afrin, font toujours l’objet d’attaques terroristes sporadiques depuis Tal Rifaat.

Les troupes américaines et turques ont effectué trois patrouilles terrestres conjointes pour l’établissement de la zone de depuis le 9 septembre.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action