FLASH INFO :

Erdoğan rencontre Poutine à Ankara au sujet de la décision de Trump sur Jérusalem

TURQUIE / RUSSIE - Le président Recep Tayyip Erdoğan et son homologue russe Vladimir Poutine se sont rencontrés mardi à Ankara pour discuter des dernières évolutions de la crise syrienne, ainsi que de la décision de Trump de reconnaître Jérusalem en tant que capitale d’Israël.


Erdogan a déclaré lors d’une conférence de presse conjointe avec Poutine qu’Israël voit la décision des États-Unis sur Jérusalem « comme une opportunité pour intensifier l’oppression contre les Palestiniens ».

« Le nombre de Palestiniens blessés par les forces israéliennes est maintenant supérieur à 2000 », a-t-il dit.

Il a également souligné que la Russie et la Turquie partagent la même approche en la matière : « Nous avons convenu de poursuivre nos contacts à cet égard. »

Poutine a souligné que la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne n’a rien fait pour résoudre le conflit et déstabilisait la situation au Moyen-Orient.

« La situation devrait être résolue par ‘des contacts directs’ entre Israël et la Palestine », a-t-il ajouté.

Les dirigeants ont également échangé leurs points de vue sur les relations bilatérales ainsi que sur les évolutions régionales, en particulier en Syrie.

Réitérant que la coopération avec la Russie se renforce de jour en jour, Erdoğan a déclaré que le commerce avec la Russie a augmenté de 30% au cours des 10 premiers mois de l’année 2017.

Les relations entre les deux pays ont été tendues après qu’un avion de chasse russe a été abattu pour avoir violé l’espace aérien turc en 2015. Mais les deux pays ont depuis restauré leurs relations bilatérales.

Comme l’a déclaré Erdoğan lors d’une réunion prévue la semaine prochaine à Sotchi, Poutine a indiqué que la Russie espérait signer un accord de prêt avec la Turquie dans l’industrie de la défense dans un proche avenir.

La réunion, qui était fermée aux médias, a débuté à 19h45 heure locale et a duré environ une heure au complexe présidentiel de Beştepe.

La dernière fois que les deux dirigeants se sont rencontrés en personne, c’était le 22 novembre à Sotchi, quand ils ont tenu un sommet sur la Syrie avec l’Iran.

Le Premier ministre Binali Yıldırım a également commenté la visite de Poutine: « Ce n’est pas une coïncidence si M. Poutine est ici en Turquie aujourd’hui ».

« Le peuple palestinien, qui a payé un lourd tribut pour la paix n’est pas seul face à cette décision injuste, illégale et arrogante », a-t-il dit.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX