FLASH INFO :

Erdoğan demande aux ministres turcs de ne pas collaborer avec la société américaine McKinsey

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Le président Recep Tayyip Erdoğan a déclaré que la Turquie ne serait pas conseillée par le cabinet de conseil international McKinsey.


« Je l’ai dit à tous mes amis ministres : Vous ne recevrez pas de services de conseil de leur part. Nous n’en avons pas besoin. Nous nous suffisons à nous-mêmes », a déclaré Erdoğan lors de la réunion de consultation du parti au pouvoir, le parti de la Justice et du Développement, dans le district de Kızılcahamam à le 6 octobre

Le 6 octobre, Erdoğan a déclaré que la avait entrepris des majeures et des changements radicaux en peu de temps pour remédier aux difficultés.

« Pour surmonter les difficultés [économiques], nous avons mis en œuvre et procédé rapidement à des réformes majeures et à des changements radicaux qui, dans des circonstances normales, auraient pris des années », a-t-il déclaré.

Appel aux citoyens turcs face à la flambée des prix

Le président turc a exhorté les Turcs à signaler les magasins qui avaient imposé des hausses de prix inhabituelles lors de la crise monétaire, et a déclaré que les autorités procéderaient à des raids sur ces entreprises si nécessaire.

« Nous n’abandonnerons pas notre peuple à la merci d’opportunistes », a-t-il promis.

Une augmentation du taux de change est non seulement due à des raisons économiques et la Turquie n’a pas tenté d’échapper à ses responsabilités mais a simplement évalué la situation actuelle, a ajouté Erdoğan.

« Bien sûr, la Turquie est ouverte à toutes sortes d’investissements, de soutien et de contributions, à condition que le prix à payer pour cela ne soit pas fonction de la souveraineté et de l’avenir de notre pays », at-il déclaré.

Erdoğan a déclaré que la Turquie avait demandé des investissements lors de visites officielles dans des pays étrangers, mais n’avait jamais demandé d’argent.

« Nous atteindrons les objectifs de notre pays avec nos propres solutions, nos propres programmes », a-t-il déclaré.

Le président turc a ajouté que tant qu’il resterait en vie, aucune organisation internationale ne serait en mesure de « mettre la Turquie sous le joug ».

Erdoğan a également déclaré que la Turquie éliminerait tous les terroristes et leur donnerait une réponse appropriée à leurs attaques.

« Avons-nous huit martyrs? Ces terroristes doivent savoir qu’ils en paieront le prix avec au moins 800 [terroristes] », a-t-il déclaré, évoquant une meurtrière perpétrée par le illégal dans la province de , dans le sud-est du pays.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action