FLASH INFO :

Erdoğan : les décisions de la CEDH ne nous contraignent aucunement

TURQUIE / JUSTICE - Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a rejeté aujourd’hui la décision rendue plus tôt par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) sommant Ankara de libérer l’ancien chef du Parti démocratique des peuples (HDP), Selahattin Demirtaş, écroué depuis 2016.


« Les décisions de la ne nous contraignent aucunement. Nous allons contre-attaquer et mettre un point final à cette affaire », a déclaré Erdoğan.

« Le se poursuit toujours en et c’est la nation turque qui en paie le prix », a-t-il ajouté.

La CEDH a jugé mardi que la Turquie violait le droit à un procès rapide pour Demirtaş, condamné en septembre à plus de quatre ans d’emprisonnement pour terrorisme. Il avait été accusé de terrorisme pour un discours prononcé en 2013, après avoir passé près de deux ans en prison.

La Turquie a déclaré que le avait des liens avec le , classé comme une organisation terroriste par la Turquie, l’ et les États-Unis.

Demirtaş fait face à plusieurs autres accusations liées au terrorisme et à un total de 142 ans de prison s’il est reconnu coupable.

 

Que pensez-vous de cet article ?

2


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action