FLASH INFO :

Turquie : Erdoğan condamne la référence au « terrorisme islamiste »

TURQUIE / RELIGION - Un musulman ne peut pas être un terroriste et l’Islam ne produit pas de terroristes, a déclaré le président turc le 5 décembre, rejetant à nouveau le terme de « terrorisme islamiste ».


Recep Tayyip Erdoğan a déclaré que le racisme, la discrimination et l’islamophobie se répandaient à grande vitesse dans des pays autrefois considérés comme des berceaux de la démocratie.

Les remarques d’Erdoğan ont été prononcées lors de la cérémonie d’ de la mosquée centrale de Cambridge, à laquelle il a assisté avec la première dame Emine Erdoğan et un groupe de hauts responsables turcs.

Il s’est rendu dans le Cambridgeshire pour assister à la cérémonie en provenance de Londres, où il était arrivé plus tôt cette semaine pour assister au sommet des dirigeants de l’OTAN.

Erdoğan a déclaré que les lieux de travail, les maisons et les lieux de culte de musulmans et d’étrangers sont pris pour cibles presque quotidiennement par les racistes et les fascistes.

« Les femmes musulmanes ne sont maltraitées que parce qu’elles portent un voile lors d’attaques islamophobes », a déclaré Erdoğan, ajoutant que les Juifs, les Noirs et les personnes qui semblent différentes étaient la cible d’attaques similaires.

En particulier, les attaques visant des lieux de culte ont atteint « des dimensions incroyables », a-t-il ajouté, rappelant l’ contre une mosquée en Nouvelle-Zélande, les attaques d’églises au et les synagogues aux États-Unis.

Il a déclaré : « Des centaines d’innocents… ont été tués et des dizaines d’autres ont été blessés lors de ces attaques. »

« Si des lieux de culte sont brûlés, bombardés et que des civils y sont tués violemment, cela signifie que les sonnettes d’alarme retentissent pour l’humanité.»

« La Turquie défend l’idée selon laquelle le terrorisme est un ennemi commun de tous », a-t-il ajouté.

« Vous ne pouvez pas associer le terrorisme à l’Islam. Si vous continuez à le faire, alors nous condamnons ceux qui le font », a-t-il souligné.

« Nous n’acceptons pas l’étiquette [le terme] de , certains l’essayent avec insistance afin de rester populaire. »

Erdoğan a déclaré que la Turquie combattait plus efficacement que tout autre pays, notant que 3 000 terroristes avaient été neutralisés uniquement dans la ville syrienne d’Al Bab.

Il a souligné qu’il rejetait toute distinction de « bon ou de mauvais » terroriste et de tous les terroristes de Daech, du , du / YPG, et même des néo-nazis sont des « vampires assoiffés de sang ».

Les propos d’Erdoğan font penser aux remarques du président français Emmanuel postées lundi sur : « Qui est l’ennemi de l’OTAN ? La n’est plus un ennemi. Elle reste une menace mais est aussi un partenaire sur certains sujets. Notre ennemi aujourd’hui : le terrorisme international, et en particulier le terrorisme islamiste ».

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action