FLASH INFO :

Erdoğan : une campagne de lynchage a été lancée contre moi pour avoir assisté au concert du pianiste Fazıl Say

TURQUIE / ART ET CULTURE - Le président Recep Tayyip Erdoğan a accusé un groupe de dissidents d’avoir lancé une « campagne de lynchage » contre lui pour avoir assisté à un concert du célèbre pianiste turc Fazıl Say en janvier.


Lors d’une réunion le 30 janvier au complexe présidentiel, Erdoğan a déclaré : « La semaine dernière, nous avons assisté à un concert de , un connu dans le monde entier. Nous avons vraiment apprécié le festin musical. J’ai eu le plaisir de côtoyer un artiste représentant notre pays sur la scène internationale ».

« Mais ces cercles bien connus ont immédiatement lancé une contre moi dès que j’ai reçu l’invitation », a-t-il ajouté.

Erdoğan, aux côtés de nombreux ministres et de la sénatrice américaine en visite, Lindsey Graham, a assisté au concert de Say le 18 janvier. Say a reçu des éloges de la part d’Erdoğan, qui a salué la « performance vraiment unique du pianiste ».

Say avait invité Erdoğan à son concert lors d’un entretien téléphonique dans lequel le président avait exprimé ses condoléances pour la perte de la mère du pianiste. Ces dernières années, Erdoğan avait critiqué Say sur son attitude critique à l’égard d’un certain nombre de questions politiques et culturelles.

« Notre soutien aux arts traditionnels et modernes est connu. Nous n’avons jamais fait de distinction entre nos artistes et nos types d’art », a déclaré Erdoğan.

« Toutefois, un groupe de personnes considère la réconciliation entre la nation et la république comme une menace. Ils approuvent les arts, mais seules certaines formes de musique ont de la valeur », a-t-il précisé.

« Cette attitude grossière peut également être visible dans la poésie, l’, la peinture et d’autres formes d’arts. Nous continuerons notre chemin avec notre peuple comme cela a été le cas jusqu’à présent », a souligné le président turc.

Erdoğan a également rappelé que son gouvernement investissait dans les arts en construisant des salles de concert modernes et en apportant un soutien aux artistes, en particulier dans l’industrie cinématographique.

« Nous exportons nos feuilletons vers 156 pays et près d’un demi-million de téléspectateurs. La vient après les exportations américaines de feuilletons avec des recettes de 350 millions de dollars », a-t-il déclaré.

Que pensez-vous de cet article ?

41



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action