FLASH INFO :

Erdoğan a proposé à Poutine de produire conjointement le S-500

TURQUIE / RUSSIE - La Turquie est intéressée par la production conjointe de systèmes de défense antimissile S-500 avec la Russie, a déclaré mercredi le président Recep Tayyip Erdoğan.


Dans une interview avec le diffuseur 24 TV, Erdoğan a dit qu’il avait déjà fait une offre sur la production conjointe à son homologue russe Vladimir Poutine.

Erdoğan a critiqué les alliés de la Turquie au sein de l’OTAN pour leur réticence à vendre des armes à la Turquie ou à les produire en commun : “La Russie nous a accordé un prêt pour le S-400 à des conditions très raisonnables. Dans les deuxième et troisième étapes, nous allons procéder à la production conjointe, peut-être que nous allons coproduire le S-500.”

En décembre, la Turquie a officiellement signé un accord de 2,5 milliards de dollars avec la Russie pour le S-400, le missile antiaérien le plus avancé de Russie.

Visant à répondre à ses besoins croissants en matière de défense, la Turquie a décidé d’acheter le système de défense antimissile S-400 de Russie. La Turquie sera le premier pays membre de l’OTAN à acquérir le système.

Avec les S-400, Ankara vise à construire le premier système de défense aérienne et antimissile à longue portée de la Turquie pour se prémunir contre les menaces dans la région.

De plus, la Turquie cherche à construire ses propres systèmes de défense antimissile car l’accord implique également le transfert de technologie et de savoir-faire. Le système S-400, qui a été introduit en 2007, est la nouvelle génération de systèmes de missiles russes, et jusqu’à présent, la Russie ne les a vendus qu’en Chine et en Inde.

Les premiers S-400 devraient être livrés au début de 2020.

Que pensez-vous de cet article ?

31



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz