FLASH INFO :

Elections municipales en Turquie : Le parti AK conteste les résultats à Istanbul et à Ankara

TURQUIE / POLITIQUE - Le parti au pouvoir en Turquie, le Parti de la Justice et du développement (AK) a officiellement contesté mardi le résultat des élections municipales dans les 39 districts d’Istanbul. Le parti AK a également contesté les résultats des élections dans les 25 districts de la capitale Ankara, soumettant des irrégularités pour 3 217 voix.


Le chef du Parti de la Justice et du Développement pour la province d’, Bayram Şenocak a déclaré aux journalistes : « Nous avons identifié des qui remettent en cause le principe d’élections justes ».

Şenocak a déclaré avoir déposé leurs objections à 15 heures auprès des autorités électorales pour contester les résultats des élections locales du 31 mars dans 39 districts d’Istanbul.

Plus tard mardi, les conseils électoraux locaux des districts de Bayrampaşa, Beykoz, Çatalca, Çekmeköy, Fatih et Şile ont décidé de recompter les votes nuls.

Devlet Bahçeli, président du Parti d’action nationaliste (), allié du parti AK au sein de l’Alliance populaire, a déclaré mardi que faire appel du résultat des élections était un droit légal, ajoutant que les résultats devraient être examinés.

« S’il y a des irrégularités (…), il est absolument nécessaire d’y remédier », a-t-il déclaré, ajoutant que le MHP suivait de près le processus et estimait que le agirait de façon à assurer l’équité.

Il a exprimé son mécontentement face aux résultats officieux dans la capitale Ankara, où, bien que l’Alliance populaire obtienne la majorité des mairies de district, le candidat de l’Alliance de la nation, Mansur Yavaş, de l’opposition, semble s’être assuré d’avoir gagné la course.

Le même « déséquilibre » s’est produit à Istanbul, où le principal candidat de l’opposition, , semble avoir remporté la victoire.

Mardi soir, le vice-président du Parti AK, Ali İhsan Yavuz, a qualifié les élections des « plus défectueuses de l’ de la démocratie de la  », affirmant qu’ils avaient découvert de nombreuses erreurs et irrégularités.

« Je n’exagérerais pas si j’appelais cette élection de la plus défectueuse de l’histoire de notre démocratie. Nous avons constaté un grand nombre d’erreurs et d’irrégularités après nos inspections initiales », a déclaré Yavuz.

Fatih Partyahin, secrétaire général du parti AK, a déclaré lundi : « Nous avons identifié des votes nuls et des irrégularités dans la plupart des 12 158 bureaux de vote d’Ankara ».

« Nous allons utiliser nos droits légaux et nous ne permettrons pas que la volonté de nos citoyens ne soit pas respectée à Ankara« , a-t-il ajouté.

Pendant que l’ déposait ses recours, l’opposition célébrait mardi sa « victoire ».

Le candidat du à Istanbul, İmamoglu, s’est ainsi rendu à Ankara pour se recueillir au mausolée du fondateur de la République Mustafa Kemal Atatürk, un geste hautement symbolique que le président Erdoğan accomplit lui aussi après chaque victoire électorale.

Le ministère de la a critiqué cette visite. « La cérémonie n’était pas conforme aux procédures », a-t-il affirmé, ajoutant que l’équipe de M. İmamoğlu avait reçu des avertissements à cet égard.

Des millions d’électeurs turcs ont voté dimanche dans l’ensemble du pays pour désigner les maires, les membres du conseil municipal, les mukhtars (responsables des quartiers) et les membres des conseils des aînés de la Turquie pour les cinq prochaines années.

Le parti AK au pouvoir est en tête dans 15 municipalités métropolitaines, avec 24 villes revendiquées par des candidats du parti AK, selon des résultats non officiels.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action