FLASH INFO :

Un dirigeant de l’AfD qualifie les Turcs d’Allemagne de « marchands de chameaux »

TURQUIE / INTERNATIONAL - Un leader du parti d’extrême droite anti-immigration de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), Andre Poggenburg, a affirmé que les Turcs étaient des « marchands de chameaux » qui devaient retrouver « leurs huttes en terre et leur polygamie ». La communauté turque d’Allemagne compte porter plainte contre le dirigeant.


Poggenburg réagissait aux groupes turcs qui s’opposaient au concept d’un nouveau ministère de l’Intérieur tel que proposé dans le nouvel accord de du gouvernement allemand, affirmant que ce serait un retour à l’époque nazie et pouvait diviser le pays plutôt que de l’unir.

Cependant, le plan est populaire auprès de l’AfD, qui a rebondi au Bundestag lors des élections de l’année dernière avec un soutien croissant de la part des électeurs au milieu des querelles politiques par les principaux partis allemands.

« Ces chameliers devraient retrouver leur place d’origine, dans leurs huttes en terre, avec leur polygamie, très, très loin au-delà du Bosphore », a déclaré Poggenburg auprès d’adhérents de l’AfD, critiquant la pour les massacres d’ de 1915 dans la Première Guerre mondiale.

L’exécutif du parti peut émettre un avertissement si un membre se comporte d’une manière qui contredit les statuts du parti. Si le comportement continue, l’exécutif peut émettre d’autres mesures réglementaires contre l’individu.

Le dirigeant avait été réprimandé en 2016 par son parti pour avoir utilisé le slogan « l’ aux Allemands », utilisé par le parti NPD, néo-nazi.

La communauté turque allemande, qui représente une minorité de 3 millions de personnes, a déclaré jeudi qu’elle prévoyait de porter plainte contre le resposanble d’extrême droite.

Le procureur de Dresde a également commencé à examiner si des accusations pouvaient être portées contre Poggenburg.

« Ces insultes ne peuvent être ignorées et acceptées en silence, après tout, elles proviennent d’un parti qui siège maintenant dans de nombreux parlements », a déclaré Gökay Sofuoglu, président de la Communauté turque en Allemagne (TGD), à l’agence de presse allemande, ajoutant que la plainte contre Poggenburg était pour .

L’agence de renseignement allemande a déclaré vendredi qu’elle n’envisageait pas de surveiller le parti pour les commentaires.

L’agence de renseignement est chargée, entre autres, de déterminer si un danger existe pour la démocratie allemande.

 

Que pensez-vous de cet article ?

11



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action