FLASH INFO :

De l’Asie centrale à l’Anatolie : l’histoire des kilims turcs de Bayat

ART TURC - Les kilims de Bayat dans l’ouest de la Turquie sont un symbole de la richesse culturelle que les Turcs ont transportée de l’Asie centrale à l’Anatolie.


Les Turcs Oghuz de l’ouest de la ont maintenu la tradition de tissage de tapis et kilims, vieille de plusieurs milliers d’années avec le soutien du gouvernorat du district de Baya.

Le tapis de Bayat, fabriqué à partir de laine de mouton et de racine de garance aux motifs traditionnels, reflète la richesse de la anatolienne.

Les herbes spéciales pour le tapis sont collectées dans les montagnes et bouillies avec des cordes simples dans le même récipient pour obtenir la couleur naturelle. Plus tard, les cordes simples sont séchées sur un cintre. Ces cordes sont utilisées pour fabriquer les tapis traditionnels faits à la main. Le tissage de kilims est la principale source de vie des habitants du district de Bayat.

Ahmet Nuri Demir, gouverneur adjoint du district de Bayat, a déclaré à l’agence Anadolu, que le tissage de kilims était une tradition pour toutes les tribus turques, mais qu’il avait été développé spécialement dans la tribu de Bayat.

« Les fils de laine sont transformés en tapis d’artisanat entre les mains des femmes de Bayat. La caractéristique la plus importante des est qu’ils durent longtemps. Ils sont très difficiles à tisser. Nous n’avons que 6-7 tisserands pour le moment. Nous n’avons qu’un seul peintre de racine de garance. Nous essayons d’augmenter ces chiffres », a-t-il déclaré à l’agence Anadolu.

Demir a également ajouté que les motifs des tapis reflètent les émotions des femmes qui ont fabriqué les kilims.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action