FLASH INFO :

De hauts responsables turcs condamnent les propos controversés du président de la RTCN sur la Turquie

TURQUIE / CHYPRE - Samedi, de hauts responsables turcs ont condamné les propos controversés de Mustafa Akıncı, président de la République turque de Chypre du Nord (RTCN), dans un quotidien britannique.


Les condamnations ont été prononcées après que Akıncı a accordé une interview au quotidien britannique au sujet des efforts de réunification de longue date de l’île chypriote.

« Si cela ne se produisait pas, le nord (RTCN) deviendrait de plus en plus dépendant d’ et pourrait finir par être rattaché à la Turquie, en tant que province turque de facto », a déclaré Akıncı au quotidien le Guardian.

Le vice-président Fuat Oktay a déclaré sur : « Je condamne les propos qui visent la République de Turquie qui se tient aux côtés de la RTCN dans toutes les conditions et protège ses droits et intérêts. »

Nous ne tolérerons pas que la Turquie soit utilisée comme « un outil de campagne électorale » avec des approches politiques qui manquent de vision, a-t-il souligné.

Le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, a également fermement condamné les propos d’Akıncı, qui, selon lui, reflètent le souci d’Akıncı pour sa survie personnelle en .

Altun a souligné dans une déclaration écrite qu’Akıncı ne méritait pas de siéger à la présidence de la République turque de .

« Ce genre de déclarations qui blessent l’âme sainte des martyrs peuvent être considérées comme une préoccupation d’avenir individuel d’un politicien qui n’a plus de crédits envers la nation turque », a-t-il déclaré.

« La Turquie n’a de projets sur le sol d’aucun pays, et elle ne tolérera personne de profiter du sol turc », a-t-il averti.

Le ministre de la Justice Abdulhamit Gül a également critiqué les propos d’Akıncı sur la Turquie, qui, selon lui, ont blessé les ancêtres et les martyrs.

« Ankara continuera de soutenir les Chypriotes turcs comme il l’a fait jusqu’à présent », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre de la RTCN, Ersin Tatar, s’est joint aux responsables turcs pour condamner les propos d’Akıncı.

« Le président de la République turque de Chypre du nord Mustafa Akıncı a eu un comportement déplacé ayant pour seule volonté de remporter les élections », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Tatar a déclaré que les Chypriotes turcs puniraient Akıncı en ne votant pas en sa faveur lors de l’élection présidentielle prévue le 26 avril.

Tatar a souligné que la RTCN et la Turquie resteront toujours proches et coopéreront pour résoudre le problème chypriote.

En 1974, à la suite d’un coup d’État visant à l’annexion de Chypre par la , Ankara a dû intervenir en tant que puissance garante. En 1983, la RTNC a été fondée.

Plusieurs tentatives ont été réalisées au cours des dernières décennies pour résoudre le différend chypriote, toutes se soldant par un échec. Le dernier, tenu avec la participation des pays garants – la Turquie, la Grèce et le Royaume-Uni – a pris fin sans aucun progrès en 2017 en .

Que pensez-vous de cet article ?

3



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action