FLASH INFO :

Dbeibah : “La Turquie est un pays allié, ami et frère” pour la Libye

TURQUIE / LIBYE - Le nouveau Premier ministre libyen, Abdul Hamid Dbeibah, a décrit la Turquie comme un “ami et allié”, affirmant que son gouvernement travaillera à instaurer la paix dans une Libye déchirée par la guerre.


Les remarques de Dbeibeh sont venues dans une interview exclusive avec l’agence Anadolu, sa première interview après avoir été élu à la tête d’un gouvernement intérimaire.

Vendredi, les groupes politiques rivaux de la Libye ont convenu de former un gouvernement d’unité intérimaire après cinq jours de pourparlers en Suisse. Mohammad Younes Menfi a été élu à la tête du Conseil de présidence d’un gouvernement intérimaire et Dbeibah en tant que Premier ministre. Mossa Al-Koni et Abdullah Hussein Al-Lafi ont également été élus au Conseil de présidence à trois membres.

“Mon gouvernement travaillera à établir la paix en Libye et à résoudre les problèmes majeurs auxquels le pays est confronté”, a déclaré Dbeibah à l’agence Anadolu.

Il a déclaré que l’élection d’une autorité intérimaire en Libye par le Forum de dialogue politique “servirait le meilleur de la Libye et de son peuple”.

“Le forum de 74 membres était composé de membres représentant toutes les régions de la Libye. Il représente toutes les régions géographiques, les tribus et tous les segments du peuple libyen”, a-t-il précisé.

Relations avec la Turquie

Quant aux relations de la Libye avec la Turquie, Dbeibeh a déclaré qu’il y avait une solidarité entre les deux pays.

“Nous maintenons une grande solidarité avec l’Etat et le peuple turcs”, a-t-il déclaré à l’agence Anadolu.

“La Turquie est un allié, un ami et un État frère, et elle dispose d’énormes capacités pour aider les Libyens à atteindre leurs vrais objectifs. La Turquie est considérée comme un véritable partenaire de la Libye”, a-t-il souligné.

Interrogé sur les relations commerciales entre la Libye et la Turquie, Dbeibah a déclaré qu’Ankara avait fait ses preuves, non seulement en Libye mais dans le monde entier.

“La Turquie était le seul pays où les Libyens pouvaient voyager librement pendant la guerre”, a-t-il déclaré. “La Turquie a maintenu ses aéroports ouverts aux Libyens et n’a pas fermé son ambassade à Tripoli.”

Dbeibah a poursuivi : “Je crois que la liberté de mouvement reflétera positivement la coopération économique entre les peuples libyen et turc. Nous espérons renforcer cette coopération et améliorer nos échanges commerciaux au plus haut niveau.”

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz