FLASH INFO :

Les cryptomonnaies : Technologie du futur ou bulle spéculative ?

ANALYSE - Avec un pic historique de capitalisation des crypto-actifs le 7 janvier 2018 (dépassant les 800 milliards de $), les cryptomonnaies ont fait couler de l’encre, et deux camps majoritaires s’affrontent, ceux qui y voient un moyen pratique, rapide et universel de transférer de l’argent, et ceux qui y voient une bulle spéculative qui a déjà explosé.

Par Bilal Katı


Pourrions-nous oser aborder le sujet des cryptomonnaies sans parler du Bitcoin ? « La » indétrônable : elle fut créée en 2009 par une personne, (ou un groupe ?) utilisant le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, nous traiterons le sujet plus tard car il est au centre des fantasmes les plus fous des internautes ; et depuis sa création en 2009, le Bitcoin a toujours été la plus grosse en terme de capitalisation de marché et de prix. Si le Bitcoin a toujours dominé ce marché, il existe pourtant beaucoup de prétendants au trône, regroupés sous la catégorie « altcoins » ou « alternative coins ».

La que les cryptomonnaies utilisent est appelée « », le transfert, la vérification qu’une unité n’est dépensée qu’une seule fois, et (si sa le permet) la création de nouvelles unités de cette monnaie est garantie par la résolution de problèmes cryptographiques, d’où le nom de cryptomonnaie.

Le fonctionnement de la blockchain est tout un autre sujet à approfondir dans un prochain article car cette technologie a un domaine d’application très vaste, qui nous permettrait de comprendre l’aspect technique de ces fameuses cryptomonnaies. Simplement, la blockchain permet une sécurité quasi-infaillible pour un accès simple et rapide à une base de données commune (décentralisée). Et c’est pour cela que la première blockchain naquit avec la première cryptomonnaie (le Bitcoin), son principe de fonctionnement en fait un terrain très adéquat à des échanges d’actifs ayant de la valeur.

Les cryptomonnaies sont donc échangeables en toute sécurité depuis n’importe quel point du globe connecté à internet sans avoir besoin d’aucune institution régulatrice. On pourrait imaginer dans un monde futur, pouvoir dépenser nos cryptomonnaies pendant un , sans avoir à nous préoccuper des taux de change avec la du pays que l’on visite. Ce serait aussi hypothétiquement une résolution au problème d’inflation des monnaies nationales, une façon pour les ménages de conserver leurs biens à l’abri de l’inflation puisqu’il n’existe pas d’institutions qui feraient marcher la « planche à billet » pour les cryptomonnaies.

Mais si jusque là ces cryptomonnaies vendaient du rêve, la vague spéculative dans laquelle elles sont plongées depuis quelques années jettent de l’ombre aux ambitions initiales.

En effet, les cryptomonnaies ont vu une croissance exponentielle ces dernières années, en passant de 7 milliards de $ de capitalisation en janvier 2016 à 600 milliards de $ de capitalisation en décembre 2017, il n’est donc pas possible de dire que c’est uniquement l’engouement du public vers un système monétaire mondial indépendant des banques, qui a poussé la barre si haute et on peut affirmer qu’une dimension spéculative existe. Quand il y a spéculation, il y a risque de formation de bulle, et le cours du Bitcoin était bel et bien devenue une bulle, voire même « la plus grosse bulle spéculative de l’ ».

Nous pouvons aujourd’hui observer ce qui s’est passé après ce pic historique que le Bitcoin avait atteint le 17 décembre 2017 (environ 19900$) et il en ressort un message clair, si une dimension spéculative qui va malheureusement profiter aux baleines « whales » existe dans les cryptomonnaies, avec un cours instable, souvent manipulé, provoquant des achats et ventes émotionnelles chez les novices du trading, ce n’est pas pour autant que le projet initial défiant le système monétaire et bancaire au profit des usagers est à jeter aux oubliettes.

Le temps nous dira si ces cryptomonnaies vont nous permettre de nous émanciper de nos banques et monnaies nationales, si elles vont disparaître par manque d’intérêt ou si elles vont renforcer davantage la mainmise des barons de la finance sur le capital mondial.

Que pensez-vous de cet article ?

7


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action