FLASH INFO :

Crise de confiance au sein du CHP : les défaites déclenchent des rivalités parmi les dirigeants

ANALYSE - Le président du CHP Kemal Kılıçdaroğlu a tenu sa première réunion de presse après la défaite de dimanche sans remercier leur candidat à la présidentielle Muharrem İnce. Il a dit que la performance d’İnce était en deçà des attentes de CHP, malgré son travail acharné.


Perdant les élections, le principal parti de l’ a lutté contre les divisions au sein du parti, cherchant une solution à l’échec du CHP.

Alors que la laisse derrière elle les élections historiques du qui ont marqué le début d’une nouvelle ère de gouvernance marqué par le passage d’un régime parlementaire à un système présidentiel, le principal parti d’opposition, le Parti républicain du peuple (CHP) est de nouveau confronté à la défaite.

Les experts politiques soulignent que le président du CHP Kemal doit démissionner après la perte de dimanche, si le parti veut construire un avenir positif. Şahin Mengü, un ancien député du CHP et une personnalité de renom au sein du parti, a déclaré que devrait définitivement démissionner. «  devrait définitivement démissionner, que Muharrem İnce vienne après lui est une autre question », a déclaré M. Mengü, faisant référence au candidat présidentiel du CHP qui a obtenu 30,6% des voix et s’est classé deuxième après le président Recep Tayyip Erdoğan.

Dimanche, lors des élections présidentielle et législatives, l’Alliance populaire, formée par le Parti de la justice et du développement () et le Parti d’action nationaliste (), a obtenu 53,7% des voix et le président Recep Tayyip Erdoğan, 52,6% des voix.

D’autre part, l’Alliance nationale, formée par le CHP, le Bon Parti (İP), le Parti de la Félicité (SP) et le Parti Démocrate (DP), ont recueilli 33,9% des voix. Le CHP, en tant que parti unique, n’a obtenu que 22,6% des voix, ce qui représente un niveau de soutien inférieur à celui des élections précédentes.

En ce qui concerne les allégations sur l’avenir d’İnce, y compris la création d’un nouveau parti, Mengü a déclaré : « Si İnce établit un parti, sa carrière sera achevée. Les membres du CHP ne quitteront jamais leur parti pour le rejoindre même s’ils ont de temps en temps des désaccords »

Tout en acceptant la défaite contre Erdoğan, İnce a promis lundi de poursuivre une carrière en politique alors qu’il se félicitait de sa part de 30,6% des voix.

« Est-ce qu’İnce qui a dépassé le seuil des 30% après 41 ans disparaîtra de la politique ou continuera-t-il? », s’est-il interrogé, se référant à l’échec du CHP à obtenir plus de 30% des voix dans n’importe quelle élection.

Hier, Kılıçdaroğlu a tenu sa première réunion de presse après la défaite sans remercier le candidat du parti à la présidentielle. Kılıçdaroğlu a déclaré que la performance d’İnce était restée sous les attentes du CHP malgré son travail acharné.

Le président du CHP a également déclaré que son parti avait réussi à réduire les votes de l’AKP de 7% et a refusé de féliciter Erdoğan alors que son rival et candidat à la présidentielle İnce avait appelé Erdoğan après sa victoire.

Relatant le long conflit entre Kılıçdaroğlu et İnce, le porte-parole de l’AKP, Mahir Ünal, a déclaré hier qu’İnce est devenu le leader naturel du CHP après son succès.

« Le fait que M. Muharrem İnce a reçu un vote bien au-dessus de son propre parti a provoqué la contestation de la direction du parti de M. Kemal Kılıçdaroğlu. Muharrem İnce, au bout de 40 ans, en tant que candidat à la présidentielle qui a franchi la barrière psychologique des 30%, est maintenant le chef naturel du CHP », a déclaré Ünal.

Selon Mahmut Övür, chroniqueur pour le journal Sabah, İnce sera bon pour la politique turque, ainsi que le CHP, tout en ajoutant que Kılıçdaroğlu a perdu sa légitimité de leadership et devrait démissionner.

« Kemal Kılıçdaroğlu a montré une fois de plus qu’il n’était pas apte à être un politicien efficace », a déclaré Övür, ajoutant que la différence de performance entre les deux rivaux dans le parti a également été remarquée par les membres du parti.

« Kemal Kılıçdaroğlu va résister. Le travail de Muharrem İnce est dur pour changer cela. Le parti ne changera pas seulement en changeant de président mais il a besoin de mettre en oeuvre une philosophie politique.Il [İnce] a prouvé cela », a-t-il dit.

Hier, İnce a également déclaré qu’il effectuerait des visites dans tout le pays.

« Je vais aller dans les 81 provinces, je vais aller dans les provinces où je n’ai pas pu aller pendant ma campagne électorale et je serai heureux de remercier la Turquie comme le président de tous les candidats », a-t-il tweeté.

En février 2018, Muharrem İnce a perdu la présidence et Kemal Kılıçdaroğlu a été réélu président du CHP. Au total, 790 délégués ont voté pour Kılıçdaroğlu, tandis qu’İnce a reçu 447 votes. Au total,1 253 délégués sur 1 266 ont voté.

Cependant, un débat houleux sur le fait de savoir si İnce pourrait recueillir assez de signatures de délégués pour être candidat s’est créé au sein du parti. Il a été affirmé que 49 délégués ont signé à la fois pour Kılıçdaroğlu et İnce, ce qui a mis en péril la candidature de ce dernier.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action