FLASH INFO :

Coronavirus : La Turquie occupe le 7e rang mondial en termes de réalisation de test de dépistage

DOSSIER / CORONAVIRUS - Alors que les gouvernements du monde entier peinent à accroître leurs capacités de test après avoir réalisé à quel point la pandémie de COVID-19 se répand rapidement, la Turquie s’est classée septième dans le monde pour la réalisation de test de dépistage du Covid-19.


La fait partie des 10 premiers pays au monde en termes de tests de dépistage du effectués, augmentant considérablement ses capacités ces dernières semaines pour contenir l’épidémie de .

Selon les données du ministère de la Santé de samedi, la Turquie a effectué 598 933 tests de coronavirus depuis le début de l’épidémie, devenant ainsi le 7e pays le plus performant dans le domaine.

Le nombre de cas confirmés de coronavirus en Turquie s’élève à 82 329, avec plus de 10 000 patients rétablis, tandis que le nombre de morts était de 1 809 samedi.

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré en mars que l’OMS avait un « message simple » pour tous les pays du monde : « test, test, test! ». Avec ce message, l’OMS essayait d’attirer l’attention du monde sur l’importance de tester et de détecter les cas de COVID-19.

La Turquie a rapidement adopté la de l’OMS et a commencé à augmenter le nombre de tests quotidiens pour identifier les personnes infectées et arrêter la propagation du virus.

Les de la base de données du ministère de la Santé indiquent que la Turquie a considérablement augmenté le nombre de tests utilisés depuis fin mars, alors qu’il y avait une moyenne quotidienne de près de 11 500 tests. Depuis une semaine, le ministère effectue plus de 30 000 tests par jour.

Alors que la demande pour les tests augmente, les entreprises turques se sont précipitées pour produire des kits de diagnostic peu après l’épidémie, et leurs efforts ont porté leurs fruits.

La Turquie est désormais autosuffisante en termes de fabrication de ses propres kits de test. Elle est capable de produire des tests PCR (réaction en chaîne par polymérase), qui sont plus précis dans le diagnostic du virus.

En plus des tests PCR, la Turquie utilise également des kits de tests rapides importés pour diagnostiquer les patients infectés, qui sont moins précis mais offrent des résultats plus rapides. Les autorités sanitaires utilisent les deux kits pour faire face à la crise du virus.

À ce jour, la Turquie a également fourni une aide médicale à au moins 30 pays, y compris des kits de test.

Après que l’Europe a été reconnue comme le « nouvel épicentre » du virus, les pays ont commencé à effectuer des tests à un rythme exponentiel. L’Allemagne a utilisé plus de 1,7 million de kits de test, et l’Italie et l’Espagne ont effectué respectivement 1,3 million et 930 000 tests.

Par rapport aux autres pays européens européens, la réponse britannique et française aux tests a été plus lente, chacun ayant effectué respectivement environ 460 000 et 463 000 tests de dépistage.

Quant aux États-Unis, qui sont sans égal avec plus de 735 000 cas, ils ont utilisé plus de 3,7 millions de tests, tandis que son voisin, le , a effectué plus d’un demi-million de tests.

L’Iran, qui est devenu le premier pays largement infecté au , a effectué 310 000 tests. L’, en revanche, a utilisé 150 000 tests.

L’, le deuxième pays le plus peuplé du monde, a effectué près de 372 000 tests, alors que le Pakistan en compte près de 100 000.

 

Que pensez-vous de cet article ?

3



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action