FLASH INFO :

Coronavirus : Les États-Unis demandent de l’aide médicale à la Turquie

DOSSIER / CORONAVIRUS - Les États-Unis ont soumis une liste des fournitures médicales qu’ils aimeraient acheter à la Turquie, sollicitant l’aide d’Ankara pour faire face à la pandémie de coronavirus qui a porté un coup dur au système de santé déjà fragile du pays et épuisé le stock stratégique national.


 

La liste soumise à l’ambassade de à Washington comprend des sacs mortuaires, du savon, des masques, des lits, des gants, des respirateurs, des lunettes de protection, des appareils de radiographie mobiles, des désinfectants à base d’alcool, des vaccins antiviraux, de la morphine, des antibiotiques, des kits médicaux, des masques à oxygène, des couvre-chaussures, des tubes médicaux, des ensembles de laryngoscopes, des masques chirurgicaux, des blouses médicales jetables, des sphygmomanomètres mobiles,de étuis de transport d’échantillons et chlorure, selon un rapport du quotidien Hürriyet, citant les documents du ministère des Affaires étrangères et du ministère de l’ et de la Technologie.

Jusqu’à présent, la Turquie a répondu aux demandes de fournitures médicales de 32 des 93 pays qui en ont fait la demande et a envoyé de l’aide à plusieurs pays dont l’Italie, l’Espagne et l’Iran.

Les États-Unis sont devenus l’épicentre de la pandémie avec 435 160 cas confirmés de virus et 14 797 décès.

La demande indiquait que les États-Unis peut acheter les produits susmentionnés à la Turquie dans le cas où le pays a la capacité excédentaire ou faire du troc avec d’autres fournitures nécessaires.

Les hôpitaux américains ont été inondés de patients du , tandis que le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé mercredi que le stock stratégique national était à court de respirateurs N95, masques chirurgicaux, blouses et autres fournitures médicales vitales pour protéger les professionnels de santé.

Mercredi, la Turquie a livré des fournitures médicales à cinq pays des Balkans pour aider à lutter contre l’épidémie de . Plus tôt, le pays a également envoyé du matériel médical en Chine. Au moins 26 pays ont également recherché l’expertise turque et les kits de test développés localement par la Turquie, ont déclaré les autorités.

La Turquie s’est déjà mobilisée pour la production de masques et d’autres matériaux pour aider les professionnels de santé et les nécessiteux.

Le ministre de la Hulusi Akar a déclaré mercredi dans une interview télévisée que les usines et ateliers de l’armée produisant des produits textiles pour les (TSK) fabriquaient en masse des masques, des combinaisons de protection et des désinfectants. Il a dit qu’ils avaient augmenté la capacité avec des machines supplémentaires et qu’ils pouvaient actuellement produire jusqu’à 4 millions de masques chirurgicaux par semaine.

« Nous pouvons également produire 110 000 combinaisons de protection par semaine et 5 000 litres de désinfectant. La semaine prochaine, nous augmenterons notre capacité de production de masques chirurgicaux à 10 millions par semaine afin de pouvoir également les envoyer à nos alliés », a-t-il déclaré.

La poste turque commencera à distribuer gratuitement des masques médicaux aux citoyens, à la suite de la décision du gouvernement d’imposer le port de masques dans les espaces publics dans le cadre de nouvelles mesures de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus.

De grandes sociétés, dont Ford Otosan, ont annoncé qu’elles soutiendraient les efforts de la Turquie pour produire des masques et autres équipements nécessaires pour la lutte contre les coronavirus.

Des sous-traitants de la défense turcs sont également amenés à produire des respirateurs dans le cadre de l’entreprise technologique turque BIOSYS.

 

Que pensez-vous de cet article ?

195



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action