FLASH INFO :

La Chine invite la Turquie à venir officiellement observer la situation des Ouïghours

TURQUIE / INTERNATIONAL - Le gouvernement chinois a officiellement invité une délégation turque dans la région du Xinjiang à venir observer la situation des Ouïghours, a déclaré mercredi le directeur de la Communication, Fahrettin Altun, dans un tweet.


Le gouvernement chinois a officiellement invité une délégation turque dans la région du Xinjiang à venir observer la situation des , a déclaré mercredi le directeur de la Communication, Fahrettin Altun, dans un tweet.

« En tant qu’invité officiel du président de la République populaire de , Xi Jinping, le président s’est rendu dans le pays le 2 juillet. Les deux dirigeants se sont donc rencontrés pour la troisième fois en un mois », a déclaré M. Altun, ajoutant que les dirigeants avaient également abordés divers sujets, parmi lesquels le commerce, les relations bilatérales, les investissements, la recherche et le développement, l’aviation civile, le et la .

« Tous les aspects des relations bilatérales entre les deux pays ont été discutés au cours des discussions. Le président Erdoğan a indiqué à son homologue que l’unique attente de la était que les Ouïghours puissent vivre dans la paix, la prospérité et le bien-être, exprimant également ses vues et ses demandes à ce sujet », a conclu Altun.

La Turquie avait à plusieurs reprises, dans le passé, appelé la Chine à respecter les droits fondamentaux des Turcs Ouïghours et à fermer les camps de concentration. Actuellement sous le feu des gouvernements et des observateurs des droits de l’Homme, la Chine est accusée d’avoir arrêté arbitrairement plus d’un million de Ouïghours, de les torturer et de les soumettre à un lavage de cerveau dans des centres de concentration et des prisons.

Environ 10 millions de Ouïghours vivent dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang (ouest de la Chine). Cette population musulmane turque, qui représente environ 45% de la population du Xinjiang, a longtemps accusé les autorités chinoises de discrimination culturelle, religieuse et économique.

Le président Recep Tayyip Erdoğan était à Beijing mardi pour une visite officielle, au cours de laquelle il a rencontré son homologue chinois Xi Jinping afin de discuter des problèmes mutuels concernant les deux pays et d’échanger des points de vue sur les moyens de renforcer davantage leurs liens économiques et politiques.

La visite d’Erdoğan a eu lieu après le sommet du à Osaka, au Japon, qui s’était tenu ce week-end. Il a ensuite effectué une visite officielle au Japon lundi, au cours de laquelle il a eu des entretiens productifs avec ses collègues dirigeants mondiaux.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action