FLASH INFO :

Les chefs d’état-major turcs et russes discutent des derniers développements en Syrie

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Le chef d’état-major turc Yaşar Güler, et le chef d’état-major des forces armées russes Valery Gerasimov, ont discuté lundi des derniers développements en Syrie dans le cadre de l’opération Source de Paix.


Le chef d’état-major turc Yaşar Güler, et le chef d’état-major des forces armées russes Valery Gerasimov, ont discuté lundi des derniers développements en Syrie dans le cadre de l’opération .

Güler et Gerasimov ont parlé de la situation sécuritaire en Syrie et des récents développements, a déclaré un communiqué de l’état-major turc.

Le ministre turc de la , Hukusi Akar, a annoncé lundi qu’il avait également passé un appel téléphonique avec son homologue russe, Sergei Shoigu.

Les ministres ont eu un entretien téléphonique « constructif » sur la coordination et le développement des activités en Syrie.

S’adressant à des journalistes à Ankara, la capitale turque, Akar a déclaré que Sergey et lui avaient échangé des informations sur la Syrie et leur agenda.

« Nous avons discuté de ce qui devait être fait [en Syrie] pour coordonner les activités et les développer de manière appropriée », a déclaré Akar.

Akar n’a pas mentionné aux journalistes l’opération actuelle anti-terroriste de la Turquie dans le nord de la Syrie, mais la Turquie et la Russie collaborent depuis longtemps pour la paix en Syrie dans le cadre du processus d’Astana.

La Turquie a lancé l’opération Source de Paix, troisième d’une série d’opérations antiterroristes transfrontalières dans le nord de la Syrie, ciblant les terroristes affiliés aux unités syriennes du et Daesh, le 9 octobre à 16 heures.

L’opération, menée conformément au droit du pays à la légitime défense issu du droit international et des résolutions du Conseil de des , vise à établir une zone de sécurité sans pour les Syriens qui rentrent dans la région située à l’est de l’Euphrate, sous le contrôle des États-Unis.

Le PKK – considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’ – mène depuis plus de 30 une campagne terroriste contre la Turquie, faisant près de 40.000 morts, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

La Turquie a longtemps décrié la menace terroriste à l’est de l’Euphrate, dans le nord de la Syrie, promettant une action militaire pour empêcher la formation d’un « corridor terroriste » à cet endroit.

Depuis 2016, les opérations turques Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’Olivier dans le nord-ouest de la Syrie ont libéré la région des terroristes YPG / PKK et Daesh, permettant à près de 400.000 Syriens ayant fui la violence de rentrer chez eux.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action