FLASH INFO :

Les chefs d’état-major turcs et russes discutent des derniers développements en Syrie

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Le chef d’état-major turc Yaşar Güler, et le chef d’état-major des forces armées russes Valery Gerasimov, ont discuté lundi des derniers développements en Syrie dans le cadre de l’opération Source de Paix.


Le chef d’état-major turc Yaşar Güler, et le chef d’état-major des forces armées russes Valery Gerasimov, ont discuté lundi des derniers développements en Syrie dans le cadre de l’opération .

Güler et Gerasimov ont parlé de la situation sécuritaire en Syrie et des récents développements, a déclaré un communiqué de l’état-major turc.

Le ministre turc de la Défense, Hukusi Akar, a annoncé lundi qu’il avait également passé un appel téléphonique avec son homologue russe, Sergei Shoigu.

Les ministres ont eu un entretien téléphonique « constructif » sur la coordination et le développement des activités en Syrie.

S’adressant à des journalistes à Ankara, la capitale turque, Akar a déclaré que Sergey et lui avaient échangé des informations sur la Syrie et leur agenda.

« Nous avons discuté de ce qui devait être fait [en Syrie] pour coordonner les activités et les développer de manière appropriée », a déclaré Akar.

Akar n’a pas mentionné aux journalistes l’opération actuelle anti-terroriste de la dans le nord de la Syrie, mais la et la collaborent depuis longtemps pour la paix en Syrie dans le cadre du processus d’Astana.

La Turquie a lancé l’opération Source de Paix, troisième d’une série d’opérations antiterroristes transfrontalières dans le nord de la Syrie, ciblant les terroristes affiliés aux unités syriennes du et Daesh, le 9 octobre à 16 heures.

L’opération, menée conformément au droit du pays à la légitime défense issu du droit et des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, vise à établir une sans pour les Syriens qui rentrent dans la région située à l’est de l’Euphrate, sous le contrôle des États-Unis.

Le PKK – considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’ – mène depuis plus de 30 une campagne terroriste contre la Turquie, faisant près de 40.000 morts, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

La Turquie a longtemps décrié la menace terroriste à l’est de l’Euphrate, dans le nord de la Syrie, promettant une action militaire pour empêcher la formation d’un « corridor terroriste » à cet endroit.

Depuis 2016, les opérations turques Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’Olivier dans le nord-ouest de la Syrie ont libéré la région des terroristes YPG / PKK et Daesh, permettant à près de 400.000 Syriens ayant fui la violence de rentrer chez eux.

Que pensez-vous de cet article ?



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action