FLASH INFO :

Changements majeurs prévus en Turquie après les élections de dimanche

TURQUIE / POLITIQUE - Voici ce qui attend les Turcs après les élections du 24 juin dans le nouveau système présidentiel.


Les élections législatives et présidentielles du auront un effet très important sur le fonctionnement du pays avec l’introduction de la présidence exécutive et tout ce qu’elle implique. Après les élections de ce dimanche, la façon dont le pays a été dirigé depuis sa création en 1923 va changer et de nombreux postes et organismes qui ont été créés au fil des années n’existeront plus.

L’ancien chef de l’exécutif dans le système parlementaire, le Premier ministre, n’existera plus. Le chef de l’exécutif sera désormais le président. L’Agence nationale des renseignements () ou le Bureau du chef d’Etat-major général, qui étaient tous les deux des sous-secrétairiats, seront désormais classés en tant qu’agences.

Les nouvelles agences incluront également l’Etat-major des forces armées turques, la présidence de l’industrie de la , le Conseil national de sécurité, l’agence nationale des renseignements, la présidence de la stratégie et du budget, la présidence des affaires religieuses, le Conseil national d’inspection et la présidence des communications.

Les changements constitutionnels nécessaires pour faire passer le gouvernement d’un régime parlementaire à un régime présidentiel ont été approuvés par le public lors du référendum de l’an dernier, le 16 avril.

Une hiérarchie distincte des agences sous la présidence dirigera maintenant le gouvernement.

Comme un signe de gouvernance plus simplifiée, le nombre de ministres, qui seront nommés par le président, passera de 21 à 16.

Les ministères ne seront pas supprimés, ils seront plutôt combinés, avec le ministère des Affaires étrangères et le ministère des Affaires européennes, réunis sous le même nom.

Il en va de même pour le ministère des Douanes et de l’Economie, le ministère du Travail et de la Sécurité sociale, le ministère de la Famille et des Affaires sociales, le ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de l’Élevage, le ministère du Développement, et le ministère de la Science, de l’Industrie et de la .

Un nouveau bureau administratif présidentiel sera créé pour gérer la routine quotidienne de la présidence.

Quatre nouveaux bureaux sont également en cours de création pour introduire un processus décisionnel plus rapide et plus stratégique dans la gouvernance.

Des bureaux sur les ressources humaines, la finance, l’investissement et la transformation numérique seront créés pour superviser les ressources humaines de l’Etat et instituer la transformation numérique de l’Etat pour s’adapter à l’ère numérique et lutter contre le cyberterrorisme.

Neuf conseils distincts élaboreront, superviseront et coordonneront les suggestions de politiques pertinentes.

La priorité principale sera un gouvernement plus efficace.

L’un des principaux points principaux de la transformation de l’Etat sera d’instituer une structure de gestion économique plus efficace. Le nombre de ministères liés au fonctionnement de l’économie sera réduit de six et leurs responsabilités seront plus claires afin de mieux délimiter leurs zones d’influence.

Les nombreuses facettes de la lutte contre le terrorisme seront canalisées dans une structure unique et mieux organisées pour une lutte mieux coordonnée et plus efficace contre le terrorisme.

Le 24 juin, six candidats seront en lice pour la présidence tandis que les partis seront également en compétition aux élections législatives. Le bloc de l’opposition a juré de démanteler le exécutif s’ils obtiennent la victoire.

 

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action