FLASH INFO :

Une centenaire rohingya guérie dans un hôpital turc au Bangladesh

TURQUIE / AIDE HUMANITAIRE - Une femme rohingya âgée de 120 ans a été traitée dans un hôpital de campagne turc au Bangladesh. Azim Hatun, 120 ans, est arrivée au Bangladesh après un voyage de 6 jours depuis le Myanmar.


Azime Hatun est arrivée à l’ de la ville de Cox’s Bazaar, près de la frontière avec le Myanmar, après un long périple de six jours.

Le centenaire a été incapable de parler en raison de sa vieillesse mais sa fille Ayshe Hatun a accepté de parler en son nom.

Elle a dit qu’elle est partie en voyage avec sa mère, ses deux frères et ses deux soeurs.

Ses frères ont porté leur mère sur leur épaule, mais sont morts après avoir atteint le Bangladesh.

Hatun, qui a la quarantaine, a dit qu’elle devrait s’occuper de sa mère toute seule.

Elle a fait l’éloge des médecins de l’hôpital, ajoutant que l’état de de sa mère s’améliorait chaque jour.

« Nous prions toujours pour la Turquie », a-t-elle dit.

Hüsnüye Erdoğan, députée du Parti de la Justice et du Développement () au pouvoir pour la province de Konya, a visité l’hôpital et rencontré Azime Hatun.

Elle a dit que rendre les réfugiés heureux rendent les dirigeants turcs fiers.

Ayşe Doğan, un autre parlementaire, a déclaré : « Sous la direction du président et du Premier ministre turcs, nous sommes là pour vous aider ».

La visite a été organisée par l’Autorité turque de gestion des catastrophes et des situations d’urgence ()

Depuis le 25 août 2017, plus de 750 000 réfugiés, principalement des enfants et des femmes, ont fui le Myanmar et sont entrés au Bangladesh après que les forces du Myanmar ont lancé une campagne de répression contre la communauté musulmane minoritaire, selon Amnesty .

Au moins 9 000 ont été tués dans l’Etat de Rakhine du 25 août au 24 septembre, selon Médecins sans frontières.

Dans un rapport publié le 12 décembre 2017, l’organisation mondiale a déclaré que la mort de 71,7% ou de 6 700 Rohingyas était causée par la violence. Ils comprennent 730 enfants de moins de 5 ans.

La Turquie a été à l’avant-garde de l’aide aux réfugiés Rohingya et le président Recep Tayyip a soulevé la question à l’.

Les Rohingyas, décrits par l’ONU comme les personnes les plus persécutées au monde, ont fait face à des craintes accrues d’attaques depuis que des dizaines de personnes ont été tuées dans des violences communautaires en 2012.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action