FLASH INFO :

Çelik : Les Etats-Unis ont dépassé les bornes avec leurs commentaires sur l’achat des S-400

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Le porte-parole du Parti de la Justice et du Développement (Parti AK), Ömer Çelik, a averti que les États-Unis avaient « dépassé les bornes » en raison de commentaires concernant l’achat par la Turquie du système de défense antimissile S-400.


Çelik a déclaré lors d’une conférence de presse qu’Ankara avait sollicité le système de défense de fabrication russe après que les États-Unis ont échoué à répondre aux demandes de la Turquie concernant le système de missile , alors que la sécurité de la Turquie était de plus en plus menacée.

« Les alliés de l’OTAN auraient dû soutenir la Turquie, dont l’espace aérien est devenu vulnérable », a déclaré M. Çelik, ajoutant que le pays n’avait d’autre choix que d’acheter le système pour protéger son espace aérien.

Çelik a souligné que les États-Unis ne s’étaient pas opposés à l’achat de systèmes de missiles de fabrication russe par d’autres membres de l’OTAN dans le passé.

« Pourquoi acceptent-ils la Grèce avec le système S-300? », a demandé Çelik, notant que la et la Slovaquie, qui sont tous membres de l’OTAN, possédaient également le même système.

Après de longs efforts pour acheter des systèmes de défense antiaérienne des États-Unis sans succès, Ankara a décidé en 2017 d’acheter des systèmes de défense antiaériens russes S-400.

Cette décision a été critiquée par le Pentagone, qui a prévenu que l’achat des S-400 aurait des conséquences sur les et le rôle de la Turquie dans l’OTAN.

Ankara envisage également d’acquérir 100 avions de chasse F-35 des États-Unis en attente d’approbation par le Congrès, et ses pilotes s’entraînent actuellement sur la plate-forme d’ de la base aérienne Luke en Arizona.

Les entreprises turques fournissent également au programme F-35 des composants clés, notamment des structures et des assemblages de cellules, ainsi que des fuselages centraux.

Malgré les avertissements continus des États-Unis, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a décrit en avril dernier le projet de la Turquie d’acheter le système de missile de défense aérienne S-400 comme une « décision nationale ».

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action