FLASH INFO :

Çavuşoğlu : « Macron est comme un coq qui chante alors que ses pieds sont enfouis dans la boue »

TURQUIE / FRANCE - Le ministre turc des Affaires étrangères a critiqué mardi les propos du président français Emmanuel Macron contre la Turquie, l’accusant de se comporter comme un « coq qui chante » et d’être un hypocrite.


Il a condamné « une attaque qui dépasse les bornes » de la part du président français Emmanuel , qui a critiqué le «recul» de l’Etat de droit en Turquie et évoqué la façon dont elle utilisait les migrants pour «faire pression» sur l’.

« Je le compare à un coq qui chante alors que ses pieds sont enfouis dans la boue », a déclaré Mevlüt Çavuşoğlu.

Lors d’un discours à Strasbourg, en devant l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’ (APCE), M. Macron a critiqué la de la Turquie à l’égard de la Syrie ainsi que la liberté d’expression dans le pays.

S’exprimant lors du même événement, Çavuşoğlu a déclaré que Macron avait « dépassé les bornes en diffamant la Turquie sur la liberté d’expression ».

Le ministre a également condamné les critiques de Macron à l’égard d’ sur la gestion de la crise migratoire, soulignant que la Turquie avait mis en œuvre tous ses accords avec l’UE sur la question.

La Turquie abrite plus de 3,6 millions de réfugiés syriens et a récemment appelé à la création d’une «  » dans le nord-est du pays déchiré par la guerre, dans laquelle ils pourraient retourner en toute sécurité.

« Combien de réfugiés Macron a-t-il laissé entrer dans son pays ? Au lieu de cela, il a accueilli les Unités de Protection du peuple () / PKK à l’ », s’est indigné Çavuşoğlu.

Soulignant l’hypocrisie du président français dans ses propos sur la liberté de la presse en Turquie, M. Çavuşoğlu a déclaré que les services de renseignements français « font pression sur les journalistes qui enquêtent sur la vente d’armes à certains pays du Golfe ».

« Si M. Macron est si sensible à la liberté d’expression et à la presse aujourd’hui, pourquoi les journalistes n’ont-ils pas été autorisés à s’adresser à l’APCE? ».

« Les journalistes ont été exclus de la célébration du 70e anniversaire de l’APCE en raison de la France. Nous savons également que Macron a fermé le département des médias de l’Elysée », a-t-il ajouté.

En avril, Macron a accueilli une délégation des Forces démocratiques syriennes (FDS), étroitement affiliées au groupe terroriste YPG / PKK.

Au cours de ses plus de 30 de campagne terroriste contre la Turquie, le PKK – considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne – a été responsable de la mort de près de 40 000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

Le PYD / YPG est la branche syrienne du PKK, qui travaille également sous le label des FDS.

Que pensez-vous de cet article ?

721



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action