FLASH INFO :

Çavuşoğlu condamne le silence de certains pays arabes au sujet du Golan

TURQUIE / INTERNATIONAL - « Certains pays arabes sont incapables de faire entendre leur voix en raison de la peur des Etats-Unis et d’Israël », a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères.


Le ministre turc des Affaires étrangères a critiqué mardi « certains pays arabes » pour leur silence sur la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté d’ sur les hauteurs du occupées.

S’exprimant lors d’un rassemblement électoral dans la province sud d’, Mevlüt a déclaré que même l’ réagissait mais que « certains pays arabes » étaient incapables de faire entendre leur voix par crainte des États-Unis et d’Israël.

Çavuşoğlu a ensuite ajouté : « Je ne parle pas de tous les pays arabes. Je ne parle pas de la Jordanie et du Qatar ».

« Je parle des pays qui s’inclinent devant les États-Unis et ne font pas entendre leur voix sur l’occupation israélienne à  ».

Lundi, Trump a signé un décret présidentiel reconnaissant officiellement les hauteurs du Golan comme un territoire israélien.

L’ a déclaré que les hauteurs du Golan seraient toujours considérées comme un « territoire occupé » au regard du droit , malgré l’annonce de Trump.

Israël a occupé les hauteurs du Golan pendant la guerre israélo-arabe de 1967.

Israël continue d’occuper environ les deux tiers de la région élargie du plateau du Golan, conséquence directe du conflit.

En 1981, Israël a officiellement annexé le territoire, décision qui avait été unanimement rejetée par le Conseil de des Nations Unies.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action