FLASH INFO :

Les campagnes électorales festives prennent fin : le peuple turc se rend demain aux urnes

DOSSIER / ÉLECTIONS DU 24 JUIN - La Turquie est prête pour les élections de dimanche, laissant derrière elle l’atmosphère animée des campagnes électorales. Dès que les élections anticipées ont été annoncées en avril, les partis politiques turcs ont commencé leurs campagnes et rempli les rues avec des bus électoraux, des bannières de campagne, des drapeaux et des brochures. Voici comment le processus électoral s’est déroulé avant le 24 juin et quelles ont été les particularités des élections anticipées en Turquie.


Les Turcs voteront pour l’avenir du pays en choisissant à la fois un président et des parlementaires le 24 juin. Le vote marque la fin des campagnes électorales qui ont créé une atmosphère animée à travers le pays pendant plus de deux mois.

Dès que les ont été annoncées en avril, les partis politiques turcs ont lancé leurs campagnes. Malgré le temps limité qui a précédé les élections et le fait que cela coïncide avec le mois sacré du , les politiciens ont réussi à trouver des crénaux qui leur ont permis d’atteindre le maximum de personnes possible.

Il y a 56 322 632 électeurs inscrits et 180 065 urnes dans tout le pays. Le vote doit commencer à 9h00 et se poursuivre jusqu’à 17h00.

Les électeurs pourront voter après avoir montré leur carte d’identité ou tout autre document d’identification officiel. Il sera interdit d’entrer dans le bureau de vote avec des appareils photo ou des caméras vidéo et des téléphones portables. Les électeurs voteront sur deux bulletins séparés dans la même enveloppe, un pour la présidentielle et un pour les élections législatives.

Après la fin du vote, les bulletins de vote pour les candidats à la présidentielle seront comptés en premier. Pour la première fois, les responsables des élections vont collecter des bulletins de vote auprès des électeurs ayant des problèmes de mobilité dus à la vieillesse, à une mauvaise santé ou à un handicap. Actuellement, il existe 17 000 électeurs dans cette catégorie.

Traditionnellement, les politiciens turcs organisent des rassemblements à travers le pays et visitent les provinces pour parler au public pendant une heure ou deux pendant la journée. Cette tendance a persisté mais a également vu de nouveaux rebondissements en raison de la courte durée des campagnes et du Ramadan. Grâce à ces ajustements, le taux de participation initial aux rassemblements, qui devait diminuer par aux élections précédentes, n’a pas eu lieu, en particulier dans les bastions des partis.

Innovation et créativité dans les rassemblements électoraux 

En plus des rassemblements classiques et démodés, les politiciens ont aussi commencé à organiser des rassemblements ou des réunions à petite échelle avec les gens pendant les repas d’iftar et sahur, considérant que le jeûne pendant les mois d’été pourrait causer des problèmes aux personnes qui voudraient assister aux rassemblements. Le 9 juin, l’un de ces événements électoraux nocturnes a eu lieu lors du rassemblement d’İnce, attirant des dizaines de milliers de personnes qui attendaient le sahur sur la prestigieuse avenue de Bağdat d’. Le président Recep Tayyip a également organisé de nombreux repas d’iftar, en particulier dans les antennes provinciales du Parti de la Justice et du Développement (AKP) dans les provinces qu’il a visitées.

Un autre aspect intéressant de la campagne électorale a été la multiplication des visites de villes en une journée par des politiciens, parfois même trois provinces d’affilée, par rapport aux élections précédentes. Par exemple, le 11 juin, Erdoğan a organisé des rassemblements dans les provinces de Kocaeli, Niğde et Bursa, respectivement. Démarrant sa campagne électorale dès le 28 avril à Izmir, Erdoğan devrait avoir visité environ 50 provinces et plus de 20 districts à la fin du processus électoral.

Muharrem İnce, candidat à la présidentielle du , a également eu un programme de campagne électorale très intense. İnce a tenu cinq rassemblements, dont un lors d’un dîner d’iftar, dans cinq districts différents d’Istanbul le 10 juin. Meral Akşener, candidat à la présidentielle du Parti IYI, a également apporté sa touche personnelle aux rassemblements en ramassant des étoles de chaque province qu’elle a visitées, affirmant qu’elles représentent l’innocence. Les étoles (« tülbent » en turc) sont des écharpes traditionnelles portées par les femmes anatoliennes.

Il y a six candidats à la présidentielle : Recep Tayyip Erdoğan pour l’Alliance populaire formée par le Parti de la justice et du développement (AKP) et le Parti d’action nationaliste (); Muharrem İnce pour le CHP; Selahattin Demirtaş pour le Parti démocratique des peuples (); Meral Akşener pour le Bon Parti; Temel Karamollaoğlu pour le Parti de la Félicité (SP); et Doğu Perinçek pour le Parti patriotique (VP).

Les jeunes influenceront fortement les résultats des élections

Ces nouvelles façons de rencontrer les citoyens ont également créé de nouvelles possibilités d’atteindre différents segments du public, en particulier les jeunes, qui constituent une grande base électorale. Il y a plus de 10 millions d’électeurs entre 18 et 25 ans. Par exemple, Erdoğan a rejoint les jeunes pour un repas de sahur dans un dortoir d’étudiants à Ankara après avoir reçu une invitation sur Twitter le 1er juin. Le président a répondu à cette invitation de sahur par un étudiant sur Twitter en disant qu’il « vient si le thé est prêt ». La vidéo de son repas avec les étudiants dans le dortoir a été diffusée dans les médias.

Excités de voir le président, les étudiants ont accueilli Erdoğan et ont eu l’occasion de discuter avec lui et de prendre des selfies pendant sa visite. Il a également réussi à atteindre les jeunes électeurs en bénéficiant des avantages que les médias sociaux offrent.

İnce aussi était particulièrement habile dans l’utilisation de son compte Twitter comme outil de campagne. Ses tweets étaient principalement axés sur l’éducation, en particulier sur la transmission de vœux aux étudiants avant leurs examens d’entrée au collège ou au lycée, ainsi que sur les problèmes auxquels les étudiants de tous les âges pourraient être confrontés.

Parfois, İnce est allé un peu plus loin et a même appelé directement les jeunes du pays « mes enfants, mes étudiants », faisant référence à son passé de professeur de physique. Une autre contribution d’İnce à l’atmosphère changeante de la campagne politique a été de faire du vélo qui lui a été donné comme cadeau sur scène lors d’un discours qu’il prononçait lors d’un rassemblement à Samsun. Il a également partagé sa vidéo sur le vélo sur son compte Twitter.

Huit partis se disputent les sièges au Parlement

Ce dimanche sera témoin de la course de huit partis politiques visant à obtenir des sièges au Parlement : le Parti AKP, le CHP, le HDP, le Parti de la cause libre (HÜDA-PAR), le Bon Parti, le MHP, le SP et le VP. Cependant, pour la première fois dans l’ turque, les partis politiques iront aux élections en formant des alliances. L’AKP et le MHP ont formé une alliance baptisée « Alliance Populaire », tandis que le CHP, le Bon Parti et le SP ont formé « l’Alliance de la nation ». Lors des élections législatives, un parti politique doit obtenir 10% des voix à l’échelle nationale pour que ses candidats obtiennent un siège au Parlement. Maintenant, seule l’alliance doit dépasser le seuil de 10% pour que les partis puissent prétendre à des sièges au Parlement.

Les expatriés turcs ont battu le record de participation aux élections

Quelque 1,49 million d’expatriés ont voté dans une période de 13 jours entre les 7 juin et 19 juin dans 123 missions turques à l’étranger. Les votes des expats ont été transportés en et seront comptés en même temps que les votes nationaux le 24 juin. Le scrutin aux portes des douanes a également commencé le 7 juin et se poursuivra jusqu’au jour du scrutin.

Le jour des élections, les organismes de presse ne seront pas autorisés à diffuser de la publicité politique, des prédictions ou des commentaires sur les élections avant 18 heures. Entre 18 heures et à 21 heures, les médias ne pourront publier que des annonces officielles sur les élections publiées par le Conseil électoral supérieur (YSK).

 

Que pensez-vous de cet article ?

3



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action