FLASH INFO :

La Turquie attire des milliers d’étudiants étrangers avec des programmes de bourses et échanges académiques

TURQUIE / ENSEIGNEMENT - La Turquie a battu son propre record d’étudiants étrangers au cours des cinq dernières années, portant le nombre d’étudiants fréquentant les universités turques de 48 000 à 178 000, devenant ainsi l’un des plus grands carrefours d’étudiants étrangers au monde.


Les bourses et les programmes d’échange offerts par des agences et fondations publiques telles que la Direction des Turcs de l’étranger et des populations affiliées (YTB), le Conseil de l’Enseignement Supérieur () et la Fondation Diyanet de Turquie (TDV) incitent davantage d’ à opter pour la Turquie. Les étudiants ont accès à environ 60 000 programmes d’enseignement dans 207 universités à travers le pays.

Le pays vise à porter le nombre d’étudiants étrangers à 250 000 au cours des trois prochaines années.

Des efforts pour attirer des étudiants étrangers dans le pays ont été lancés dans les années 1960 avec des accords bilatéraux avec divers pays, mais des politiques concrètes ont d’abord été définies dans les années 1990 et en 1992, la Turquie a lancé un grand projet d’études mettant en œuvre une série de politiques de bourses pour les étudiants étrangers.

Au début des années 2000, les politiques ont pris de l’ampleur, mais la plus grande étape a été en 2012, avec le lancement des bourses d’études en Turquie par le YTB, qui ont efficacement fusionné les bourses d’études de diverses institutions publiques en un seul mécanisme de bourses.

Les bourses d’études en Turquie ont reçu 42 000 demandes au cours de sa première année et 146 600 étudiants ont posé leur candidature l’année dernière. Parallèlement à un soutien financier, les bourses d’études turques permettent aux étudiants de postuler à n’importe quel programme de leur choix dans les universités.

L’Etat turc soutient également le travail d’universitaires et de chercheurs d’autres pays en leur proposant un enseignement de la langue turque et différents modules de recherche.

Candidature pour les bourses 2020

La demande pour le programme de bourses de cette année commence vendredi et se terminera le 20 février. Les demandes gratuites exigent que les candidats aient un GPA (résultat scolaire) minimum de 70 s’ils souhaitent postuler pour des programmes de baccalauréat.

S’ils sont admis, les étudiants passent un entretien et une fois leur bourse accordée, ils reçoivent un visa d’admission en Turquie.

Les bourses couvrent au moins une allocation mensuelle de 700 TL, la couverture des frais de scolarité, un an d’étude du turc, l’hébergement, l’assurance et les billets d’.

La Turquie entretient également un lien durable avec les étudiants étrangers diplômés des universités turques et les considère comme des envoyés officieux de la Turquie dans leur propre pays. Un réseau de diplômés turcs créé à cet effet comprend 29 associations d’anciens étudiants dans 28 pays.

YÖK, qui supervise les universités en Turquie, offre des informations complètes aux étudiants étrangers qui souhaitent étudier dans le pays sur son site Web « Study in Turkey » (« Etudier en Turquie »).

Pour sa part, l’organisme éducatif offre une série de bourses aux étudiants étrangers, comme le programme d’échange Mevlana qui a touché près de 6 000 étudiants depuis sa création en 2013.

Un autre programme de bourses de YÖK couvre des étudiants d’Albanie, de Bangladesh, d’Éthiopie, de Gambie, des Philippines, de Palestine, de Kosovo, de Macédoine du Nord, de , de Rwanda, de , d’Ouganda et d’Ukraine.

Un programme d’échange basé sur des projets, lancé par YÖK en 2016, approuve des projets internationaux communs. Jusqu’à présent, 114 projets de 37 pays ont reçu un soutien financier.

À l’étranger, YÖK accorde des bourses aux étudiants des universités de leur propre pays pour des études de turcologie.

Que pensez-vous de cet article ?

31



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action