FLASH INFO :

Bilun Alpan, dernier témoin de l’exil ottoman, décède à Beyrouth à l’âge de 101 ans

TURQUIE / SOCIÉTÉ - Bilun Alpan, le dernier membre survivant de la dynastie ottomane exilée en 1924, est décédée à l’âge de 101 ans jeudi matin dans un hôpital de Beyrouth au Liban.


L’ a déclaré qu’Alpan, la petite-fille du sultan Abdülmecid Ier, était décédée des suites de causes naturelles.

Le vendredi 18 janvier, à la suite de l’acceptation des condoléances au kiosque de Malte situé dans le parc Yıldız d’Istanbul, la Osmanoğlu organisera une commémoration pour Alpan juste après les prières de l’après-midi. Harun Osmanoğlu, petit-fils de la troisième génération d’Abdülhamid II, assistera également à la cérémonie religieuse.

En 2017, la TRT a réalisé un documentaire sur « sa vie, sa famille et l’exil de la  » intitulé « Bilun: Sürgünün Son Tanığı » (Bilun: le dernier témoin de l’exil).

Alpan n’avait que six lorsque le gouvernement turc a promulgué une loi obligeant les membres de la dynastie ottomane à s’exiler à travers les récits des Ottomans qui vivaient à Beyrouth à l’époque. Elle s’est d’abord rendue en , puis à , avant de finalement s’installer à Beyrouth. Elle y vivait depuis 1929.

Les membres de la dynastie ottomane ont été exilés en 1924. Les membres féminins de la famille ont été autorisés à retourner sur le sol turc en 1952, tandis que les membres masculins ont été autorisés à revenir beaucoup plus tard en 1974. est retournée en en 1989, mais elle était incapable d’y retrouver ses repères.

Que pensez-vous de cet article ?

101



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action