FLASH INFO :

Bild : « L’armée d’Erdoğan détruit les armes de haute technologie de Poutine »

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Un journaliste de l’un des quotidiens les plus diffusés d’Allemagne, Bild, Julian Röpcke, a écrit un article sur les capacités des drones en Turquie.


L’article intitulé « L’armée d’Erdoğan détruit les armes de haute technologie de Poutine », souligne le succès des véhicules aériens sans pilote sur le champ de bataille.

Röpcke a ensuite intégré une vidéo dans son article, qui montrait des abattant le système de défense aérienne Pantsir S1 (SA-22) de 14 millions de dollars de fabrication russe du régime – alors que le radar de l’appareil était activé – dans la région de en Syrie.

« En 2007, Assad a commandé 50 de ces systèmes d’armes (nom de code OTAN : SA-22) à la . Combien il a reçu à ce jour – incertain », a-t-il ajouté.

« C’était la deuxième attaque turque réussie contre un système de ce type. L’ a publié fin février une vidéo montrant la destruction d’un autre système », a-t-il dit, pointant des opérations antérieures au début de l’opération Bouclier du Printemps.

« En conséquence, l’opération militaire turque, qui a également détruit des centaines de véhicules blindés qu’Assad a achetés à la Russie et auparavant à l’Union soviétique, devient de plus en plus un problème pour le Kremlin », a déclaré Röpcke.

« Parce que le pouvoir d’Assad – en plus du déploiement de l’armée de l’air russe et de mercenaires étrangers contrôlés par l’Iran – est largement basé sur du matériel militaire et des munitions russes. Sans cela, son armée perdrait son avantage sur les rebelles armés », a-t-il ajouté.

Le journaliste a également évoqué l’abattage d’un Aero L-39 Albatros de fabrication tchécoslovaque appartenant au régime Assad, par l’avion de chasse turc F-16. « Les ingénieurs d’Assad ont converti cet avion d’entraînement tchécoslovaque en avion de combat en 2012, après avoir tué des milliers de civils », a-t-il conclu.

L’élargissement de la campagne aérienne contre le régime de Bachar al-Assad dans le nord-ouest de la Syrie à Idlib dépend entièrement des drones armés développés par la Turquie et aurait mis en valeur les prouesses technologiques d’ et sa puissance de feu aérienne sur le champ de bataille. Le succès de ces armes est considéré par beaucoup comme un facteur qui a façonné les conditions dans la région.

Incité par une attaque du régime d’Assad la semaine dernière qui a tué 34 soldats turcs et blessé des dizaines d’autres dans une zone de désescalade établie dans le nord-ouest de la Syrie, un certain nombre de frappes de représailles coordonnées par des drones armés de fabrication turque ont fini par causer des dommages importants aux éléments du régime d’Assad, frappant des chars et des systèmes de défense antimissile aux obusiers, ainsi que des bases militaires et des dépôts de guerre chimique.

La série de frappes depuis jeudi dernier a impliqué un nombre sans précédent de drones dans une action coordonnée, a déclaré à Bloomberg un haut responsable turc connaissant directement la politique syrienne du président .

C’était la première fois qu’un pays commandait l’espace aérien sur une aussi grande surface à l’aide d’essaims de drones, a déclaré le responsable.

Le responsable a déclaré que le déploiement d’un si grand nombre de drones armés démontrait les prouesses technologiques d’Ankara sur le champ de bataille.

Parmi une grande quantité de séquences vidéo, y compris une série de celles publiées sur par le ministère de la Défense, montrant des frappes de drones turcs ciblant une gamme d’actifs du régime, celle montrant un drone armé ANKA développé au pays frappant un système de défense aérienne Panstir S-1 de fabrication russe apparemment actif déployé à l’intérieur d’Idlib est devenu viral sur les réseaux sociaux.

Que pensez-vous de cet article ?

422



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action