FLASH INFO :

Avion russe abattu : une « chaîne de circonstances accidentelles tragiques » selon Poutine

INTERNATIONAL - Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mardi qu’une « chaîne de circonstances accidentelles tragiques » avait conduit à la destruction par la Syrie d’un avion de guerre russe avec 15 personnes à son bord.


« Cela ressemble plutôt à une chaîne de circonstances accidentelles tragiques », a-t-il déclaré à la presse, ajoutant que la réponse de la viserait à assurer la sécurité des militaires russes en Syrie.

Il a exprimé ses condoléances aux familles des victimes, qualifiant cet accident de « tragédie pour nous tous ».

M. a fait ses remarques quelques heures après que le ministère russe de la Défense a accusé Israël de « provoquer » l’incident. n’a pas exprimé ses griefs contre Israël, mais a déclaré qu’il soutenait la déclaration du ministère de la Défense. Le ministère des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur d’Israël à Moscou à la suite de l’incident.

Les commentaires de M. Poutine ont semblé atténuer quelque peu les critiques de la Russie à l’égard d’Israël, bien qu’il ait dit que la Russie avait encore besoin d’examiner ce qui s’était passé.

L’armée russe a déclaré mardi que le turbo-propulseur Il-20 avait été touché accidentellement par un missile du système de défense aérienne S-200 du régime , qui visait quatre avions de combat israéliens F-16 qui attaquaient des cibles dans la province côtière de Lattaquié tard le lundi.

La Russie a déclaré que l’ israélien avait « poussé » l’ russe dans la ligne de tir. Le ministère a accusé l’armée israélienne de « provocation intentionnelle » et a déclaré qu’Israël n’avait pas averti la Russie de son opération dans la région jusqu’à une minute avant la frappe.

Le porte-parole militaire russe Igor Konashenkov a déclaré que les pilotes israéliens avaient utilisé l’avion russe comme couverture pour en faire une cible pour les systèmes de défense aérienne syriens.

« Cachés derrière l’avion russe, les pilotes israéliens l’ont placé sous le feu de la défense aérienne de la Syrie », a déclaré M. Konashenkov dans un discours télévisé.

« A la suite des actions irresponsables de l’armée israélienne, 15 militaires russes sont morts. Nous considérons ces actions provocatrices par Israël comme hostiles », a-t-il déclaré, ajoutant que « nous nous réservons le droit de réagir en conséquence ».

Le ministre russe de la Défense, Sergei Shoigu, a appelé mardi matin son homologue israélien Avigdor Lieberman, lui disant qu’Israël est « totalement responsable » de la mort des 15 Russes à bord.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré sur les réseaux sociaux que l’ambassadrice israélienne à Moscou avait été convoquée par son ministère à la suite de cet incident.

L’armée israélienne a déclaré qu’elle « pleurait » la chute de l’Il-20, mais a nié toute responsabilité pour l’incident.

Les sauveteurs sont à la recherche d’épaves mais n’attendent pas de survivants.

Le ministère a indiqué mardi que l’un de ses avions militaires avec 15 personnes à bord avait disparu des écrans radar au-dessus de la Syrie alors que les forces israéliennes et françaises montaient des attaques aériennes sur des cibles en Syrie.

Un responsable américain a déclaré que l’avion, qui était utilisé pour la reconnaissance électronique, avait été abattu par inadvertance par l’artillerie anti-aérienne de l’allié de Moscou, le .

Au moment où l’avion a disparu, la ville côtière syrienne de Lattaquié, près d’une base aérienne russe à laquelle l’Il-20 revenait, a été attaquée par des « missiles ennemis » et des batteries de défense antimissile ont répondu, ont rapporté les médias du régime syrien. Les frappes à Lattaquié ont fait deux morts et au moins dix blessés, dont sept soldats syriens, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Le ministère de la Défense à Moscou a déclaré que l’appareil rentrait à la base aérienne Hemeimeem de la Russie, dans la province de Lattaquié, vers 23 heures, heure de Moscou, lundi et il a disparu des écrans radar.

L’avion était au-dessus de la mer Méditerranée à environ 35 km des côtes syriennes, a indiqué l’agence de presse russe TASS dans un communiqué.

« La trace de l’Il-20 sur les radars des commandes de vol a disparu lors d’une attaque par quatre avions israéliens F-16 sur des installations syriennes dans la province de Latakia », aurait déclaré le communiqué.

« Parallèlement, les radars de contrôle aérien russes ont détecté des lancements de roquettes depuis la frégate française Auvergne située dans cette région. »

Le sort des 15 personnes à bord de l’avion manquant est inconnu et une opération de sauvetage a été organisée à partir de la base de Hemeimeem, a indiqué le ministère.

L’ de la Russie en Syrie, qui a débuté fin 2015, a renversé le conflit en faveur de l’allié de Moscou, le syrien Bachar el-Assad, dans sa lutte contre les groupes d’opposition.

Mais cela a coûté cher à la Russie.

En décembre 2016, un avion russe transportant des dizaines de choristes, de danseurs et de musiciens de l’Armée rouge s’est écrasé sur la mer Noire en route vers la Syrie, tuant 92 personnes à bord.

En mars de cette année, un avion de transport militaire russe s’est écrasé lorsqu’il est arrivé à la base de Hemeimeem, tuant les 39 personnes à bord.

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action