FLASH INFO :

Les attaques anti-musulmanes en France explosent de 54% en 2019

ISLAMOPHOBIE - Les attaques anti-musulmanes en France ont bondi de 54% en 2019, a déclaré lundi le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie. Dans une déclaration écrite, Abdallah Zekri a déclaré qu’il y avait eu 100 attaques contre des Musulmans en France en 2018, et le nombre est passé à 154 en 2019.


Les attaques se sont principalement produites dans les régions Ile-de-, Rhones-Alpes et Paca du pays, a-t-il ajouté. Repoussant la fausse notion d’un lien entre l’ et le , Zekri a souligné que les Musulmans en France devraient pouvoir pratiquer leur religion librement comme les membres d’autres religions.

La France compte la plus grande minorité musulmane d’, estimée à 5 millions ou plus sur une population de 67 millions. La haine anti-musulmane a considérablement augmenté en en général ces dernières années.

L’extrémisme d’extrême droite et la xénophobie ont alimenté la haine anti-musulmane dans les pays occidentaux, où les attaques terroristes de et al-Qaida ainsi qu’une crise des sont utilisées comme excuse pour légitimer ces opinions.

Les autorités françaises exhortent depuis longtemps les gens à ne pas confondre les actions des individus radicalisés avec celles des quelque 6 millions de musulmans en France, mais la violence anti-islamique est en augmentation.

Une poignée de complots présumés impliquant des extrémistes d’extrême droite ont fait les gros titres ces derniers mois. En juin 2018, 13 personnes liées au groupe radical Action des Forces Opérationnelles ont été arrêtées par la police antiterroriste sur un présumé complot visant à attaquer des Musulmans.

Le site de Guerre de France du groupe radical ténébreux dépeint une scène de bataille apocalyptique sous la Tour Eiffel et prétendait préparer « des citoyens-soldats français au combat sur le territoire national ». La télévision française TF1 a déclaré que le groupe prévoyait de cibler les imams radicalisés après leur libération de prison, ainsi que les femmes voilées choisies au hasard. La France a enregistré 72 actes anti-musulmans violents en 2017, contre 67 en 2016.

Il y a eu des attaques intermittentes contre des mosquées en France depuis 2007, lorsque 148 pierres tombales musulmanes dans un cimetière militaire national près d’Arras ont été enduites d’insultes anti-islamiques et une tête de porc a été placée parmi elles.

En juin 2019, un homme armé a blessé un imam lors d’une dans une mosquée de la ville de Brest, dans le nord-ouest, mais la police a écarté un motif de terrorisme. En mars, des ouvriers construisant une mosquée dans la petite ville du sud-ouest de Bergerac ont trouvé une tête de porc et du sang animal à l’entrée du site, deux semaines après qu’un homme armé a tué 51 personnes à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, lors d’une dans deux mosquées.

Que pensez-vous de cet article ?

2



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action