FLASH INFO :

Une association humanitaire turque vise à construire 2 000 maisons pour les musulmans Rohingyas

TURQUIE / AIDE HUMANITAIRE - Une association humanitaire basée en Turquie vise à construire un total de 2.000 maisons dans le cadre d’un projet de logement conçu pour les musulmans Rohingyas.


« Nous sommes ici [au Bangladesh] pour nos frères , qui sont les personnes les plus persécutées au monde », a déclaré Mehmet Cengiz, président de l’Association Deniz Feneri, dans un communiqué.

Depuis le 25 août, 650 000 Rohingyas ont traversé l’État de Rakhine, au Myanmar, pour se rendre au Bangladesh, selon les .

Les réfugiés fuient une opération militaire dans laquelle les forces de sécurité et les groupes bouddhistes ont tué des hommes, des femmes et des enfants, pillé des maisons et incendié des villages Rohingyas.

Cengiz, en compagnie de Turan Yalçın, directeur adjoint de l’association, et de Yavuz İnan, coordinateur des relations internationales, est à Cox’s Bazar au Bangladesh pour examiner le projet de construction de logement en cours.

« Nous avons réalisé un projet de 1 000 logements pour nos frères », a déclaré Cengiz, en référence au projet.

Remerciant les donateurs pour leur soutien, le président de l’association a déclaré : « Avec la première étape, nous espérons accueillir 1 000 familles dans 1 000 maisons, notre objectif est de construire 2 000 maisons ».

Par ailleurs, İnan a indiqué que l’association continuerait d’aider les réfugiés Rohingyas dans les camps de Cox’s Bazar et de Kutupalong jusqu’à la fin de la crise.

Selon Médecins Sans Frontières, au moins 9 000 Rohingyas ont été tués dans l’Etat de Rakhine du 25 août au 24 septembre.

Dans un publié le 12 décembre, l’organisation humanitaire mondiale a déclaré que la mort de 71,7% d’entre eux ou de 6 700 Rohingyas était causée par la violence. Ils comprennent 730 enfants de moins de 5 .

L’ a documenté des viols collectifs de masse, des meurtres – y compris de nourrissons et de jeunes enfants – des passages à brutaux et des disparitions commises par le personnel de sécurité. Dans un rapport, les enquêteurs de l’ ont déclaré que de telles violations pouvaient constituer des crimes contre l’humanité.

La a été à l’avant-garde de l’aide aux réfugiés Rohingyas et le président a soulevé la question à l’ONU.

Que pensez-vous de cet article ?

4



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action