FLASH INFO :

Après l’Allemagne et la France, le Royaume-Uni arrête ses exportations d’armes vers la Turquie

TURQUIE / GUERRE EN SYRIE - Le Royaume-Uni arrête ses exportations d’armes vers la Turquie, alors même que le secrétaire à la Défense juge nécessaire l’opération turque en Syrie.


Le Royaume-Uni arrête ses exportations d’armes vers la , alors même que le secrétaire à la juge nécessaire l’opération turque en Syrie.

« La Turquie doit mener l’opération dans le nord-est de la Syrie pour se défendre face à la menace terroriste », a déclaré lundi le secrétaire britannique à la Défense, Ben Wallace.

Wallace a justifié l’opération de la Turquie, qui vise la branche syrienne du groupe terroriste du PKK, lors d’un discours prononcé devant une assemblée parlementaire de l’OTAN à Londres.

« La Turquie a eu et a toujours une menace émanant de groupes tels que le PKK, organisation terroriste dans ce pays également, et la Turquie doit faire ce qu’elle doit parfois faire pour se défendre », a déclaré Wallace.

« C’est une situation que nous ne voulions pas développer de cette façon, mais c’est une situation qui s’est produite et nous essayons de faire en sorte que les droits de l’homme soient respectés dans ce processus », a-t-il ajouté.

Dans le même temps, le ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab, a annoncé mardi que la mettrait fin aux nouvelles licences d’ d’armes vers la Turquie, en raison des préoccupations liées à son opération militaire.

« Le gouvernement britannique prend très au sérieux ses responsabilités en matière de contrôle des exportations d’armes et dans ce cas, bien entendu, nous allons surveiller de très près et continuellement nos exportations de  », a déclaré Raab au Parlement.

« Aucune autre licence d’exportation vers la Turquie concernant des produits pouvant être utilisés lors d’opérations militaires en Syrie ne sera pas conséquent accordée durant cette période », a-t-il ajouté.

La Turquie a lancé l’opération Source de Paix, troisième d’une série d’opérations antiterroristes transfrontalières dans le nord de la Syrie, ciblant les terroristes affiliés aux unités syriennes du PKK et Daesh, le 9 octobre à 16 heures.

L’opération, menée conformément au droit du pays à la légitime défense issu du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité des , vise à établir une zone de sécurité exempte de terrorisme pour le retour des Syriens dans la zone située à l’est de l’Euphrate, contrôlée par les États-Unis.

Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’, mène depuis plus de 30 une campagne terroriste contre la Turquie, causant la mort de près de 40.000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.

La Turquie a longtemps décrié la menace terroriste à l’est de l’Euphrate, dans le nord de la Syrie, en promettant une action militaire pour empêcher la formation d’un « corridor terroriste » à cet endroit.

Depuis 2016, les opérations turques Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’Olivier dans le nord-ouest de la Syrie ont libéré la région des terroristes / PKK et Daesh, permettant à près de 400.000 Syriens ayant fui la violence de rentrer chez eux.

 

Que pensez-vous de cet article ?

21



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action