FLASH INFO :

Ankara condamne un projet de loi américain prévoyant des sanctions contre la Turquie

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Le 12 décembre, la Turquie a critiqué l’adoption d’un projet de loi sur les sanctions contre la Turquie par le Comité des affaires étrangères du Sénat américain, le qualifiant de « manque de respect envers nos décisions souveraines concernant notre sécurité nationale ».


Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué : “Les récentes tentatives effectuées avec des calculs politiques nationaux dans les deux ailes du Congrès, qui ont également été soutenues par les cercles contre la Turquie, sont un nouvel incident de non-respect de nos décisions souveraines sur notre sécurité nationale”.

Le ministère a déclaré que ces tentatives “vont au-delà de la détérioration des relations turco-américaines”.

“Nous savons sur quelles bases le Comité des affaires étrangères du Sénat américain a adopté un projet de loi visant à imposer des sanctions contre notre pays sous le prétexte de notre opération Source de Paix et du système [russe] S-400”, a souligné le ministère.

Il a déclaré que la raison en était “la profonde déception due au coup dur porté par la Turquie au projet qui a été soigneusement préparé depuis longtemps”.

“La Turquie avait répondu à un projet de loi avec un contenu similaire adopté par la Chambre des représentants le 29 octobre. Cette fois, le projet de loi qui est mis à l’ordre du jour du Sénat montre que nos explications ne sont pas comprises”, a ajouté le ministère.

Le ministère a appelé le Congrès américain à adopter une attitude constructive envers le développement des relations entre la Turquie et les États-Unis, de manière à ce qu’elles « ne sapent pas nos objectifs communs ».

Plus tôt le 11 décembre, le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a déclaré que la Turquie riposterait si les États-Unis prenaient des mesures négatives à son encontre, interrogée sur la perspective de Washington d’imposer des sanctions à la Turquie après l’achat par Ankara des S-400.

« Les membres du Congrès américain doivent comprendre qu’ils ne peuvent rien faire par imposition. Si les États-Unis se rapprochent positivement, nous nous approcherons également de manière positive », a-t-il déclaré dans une interview avec le diffuseur turc A Haber.

Çavuşoğlu a également déclaré que la Turquie était ouverte à des alternatives à l’achat d’avions F-35 américains, y compris de Russie, après la suspension d’Ankara du programme des F-35 en raison de l’achat de S-400.

Que pensez-vous de cet article ?

42



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz