FLASH INFO :

Ankara condamne un projet de loi américain prévoyant des sanctions contre la Turquie

TURQUIE / ÉTATS-UNIS - Le 12 décembre, la Turquie a critiqué l’adoption d’un projet de loi sur les sanctions contre la Turquie par le Comité des affaires étrangères du Sénat américain, le qualifiant de « manque de respect envers nos décisions souveraines concernant notre sécurité nationale ».


Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué : « Les récentes tentatives effectuées avec des calculs politiques nationaux dans les deux ailes du Congrès, qui ont également été soutenues par les cercles contre la , sont un nouvel incident de non-respect de nos décisions souveraines sur notre sécurité nationale ».

Le ministère a déclaré que ces tentatives « vont au-delà de la détérioration des  ».

« Nous savons sur quelles bases le Comité des affaires étrangères du Sénat américain a adopté un visant à imposer des contre notre pays sous le prétexte de notre opération Source de Paix et du système [russe] S-400 », a souligné le ministère.

Il a déclaré que la raison en était « la profonde déception due au coup dur porté par la Turquie au projet qui a été soigneusement préparé depuis longtemps ».

« La Turquie avait répondu à un projet de loi avec un contenu similaire adopté par la Chambre des représentants le 29 octobre. Cette fois, le projet de loi qui est mis à l’ordre du jour du Sénat montre que nos explications ne sont pas comprises », a ajouté le ministère.

Le ministère a appelé le Congrès américain à adopter une attitude constructive envers le développement des relations entre la Turquie et les États-Unis, de manière à ce qu’elles « ne sapent pas nos objectifs communs ».

Plus tôt le 11 décembre, le ministre des Affaires étrangères Mevlüt a déclaré que la Turquie riposterait si les États-Unis prenaient des mesures négatives à son encontre, interrogée sur la perspective de Washington d’imposer des sanctions à la Turquie après l’achat par des S-400.

« Les membres du Congrès américain doivent comprendre qu’ils ne peuvent rien faire par imposition. Si les États-Unis se rapprochent positivement, nous nous approcherons également de manière positive », a-t-il déclaré dans une interview avec le diffuseur turc A Haber.

Çavuşoğlu a également déclaré que la Turquie était ouverte à des alternatives à l’achat d’avions F-35 américains, y compris de , après la suspension d’Ankara du programme des F-35 en raison de l’achat de S-400.

Que pensez-vous de cet article ?

42



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action