FLASH INFO :

Ankara assouplit les conditions d’acquisition de la citoyenneté turque

TURQUIE / SOCIÉTÉ - La Turquie a considérablement assoupli les limites imposées aux étrangers pour acquérir la citoyenneté turque afin d’encourager l’investissement, conformément aux nouvelles réglementations publiées au Journal officiel du pays le 19 septembre.


La limite inférieure des investissements en capital fixe pour acquérir la citoyenneté turque pour les étrangers a été ramenée de 2 millions de dollars à 500 000 dollars.

Les étrangers qui possèdent des biens immobiliers en d’une valeur minimale de 250 000 dollars, au lieu de 1 million de dollars, peuvent bénéficier de l’obtention de la citoyenneté turque.

L’exigence de dépôt d’un minimum de 3 millions de dollars dans les banques turques a également été abaissée à 500 000 dollars.

Les étrangers qui créent des emplois pour au moins 50 personnes pourront également acquérir la citoyenneté turque, selon le décret signé par le président . Le nombre précédent requis était de 100.

Les investisseurs étrangers devraient détenir des propriétés ou maintenir la limite minimale des investissements financiers pendant au moins trois pour satisfaire aux critères de citoyenneté turque.

Les nouvelles règles saluées par le secteur de l’immobilier

Le nouveau règlement a surtout été salué par le secteur de l’immobilier, qui envisage des ventes de près de 10 milliards de dollars par an à des étrangers.

« Avec la première règle de réciprocité en 2012, qui stipulait le droit d’obtenir la citoyenneté turque aux étrangers ayant investi 1 million de dollars dans des biens immobiliers en Turquie, nous avons réalisé une augmentation annuelle de nos ventes de biens immobiliers à 4,6 milliards de dollars. Les pays arabes, en particulier, achètent des propriétés en Turquie pour se soulager de l’instabilité géographique », a déclaré Feyzullah Yetkin, chef de l’Association du Partenariat des Biens Immobiliers et de l’Investissement en Immobilier (GYODER- Gayrimenkul ve Gayrimenkul Yatırım Ortaklığı Derneği).

« Nous nous attendons à une nouvelle augmentation de la demande étrangère avec le nouveau règlement, qui a été lancé aujourd’hui », a-t-il déclaré le 19 septembre.

Dans l’étape initiale, les ventes aux étrangers atteindront probablement 10 milliards de dollars, selon Yetgin.

« À moyen terme, nous pouvons voir des ventes de 20 milliards de dollars par an », a-t-il déclaré, ajoutant que la perception de la Turquie devrait également être maintenue ici.

Selon les données du secteur, 11 816 maisons ont été vendues à des étrangers pour un total de 2,1 milliards de dollars.

« Un étranger paie 177 000 dollars en moyenne pour une maison en Turquie », a déclaré Erden Timur, membre du conseil d’administration de Konutder.

« Le nouveau règlement encouragera les étrangers ayant des revenus plus élevés à acheter des maisons d’une valeur supérieure à 250 000 dollars », a-t-il ajouté.

Selon les données de GYODER, la Turquie dispose maintenant de 820 000 stocks de maisons, prêts à être vendus.

Que pensez-vous de cet article ?

21



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action