FLASH INFO :

Allemagne : Une mosquée à Berlin incendiée dans une série d’attaques des partisans du PKK et des groupes d’extrême-droite

INTERNATIONAL - Une mosquée appartenant à la Présidence turque des Affaires Religieuses (Diyanet) dans la capitale allemande, Berlin, a été incendiée dimanche dans le dernier incident d’une série d’attaques ciblant la communauté turque et musulmane du pays par des sympathisants du PKK et des groupes d’extrême droite.


L’ de la mosquée de Koca Sinan dans le district de près de a eu lieu vers 02h00 heure locale.

Le superviseur de la mosquée de Koca Sinan, située dans l’Arrondissement de Reinickendorf, Bayram Türk, a indiqué que des témoins oculaires ont observé 3 personnes cagoulées en de verser des matières inflammables sur la mosquée.

Türk a ajouté au correspondant d’Anadolu que les assaillants ont versé les liquides inflammables sur la mosquée après minuit et ont pris la fuite.

Il a souligné que la mosquée a été entièrement incendiée et qu’elle est devenue inappropriée pour l’accomplissement des prières.

De son côté, la police allemande a indiqué que l’attaque a eu lieu via une fenêtre endommagée.

Selon un communiqué de la police locale, les investigations sont en cours afin de déterminer les responsables et d’arrêter les circonstances de l’attaque.

L’attaque présumée est l’incident le plus récent dans des centaines d’attaques qui ont visé les communautés turque et musulmanes du pays dans un contexte d’augmentation de la tendance d’extrême droite après un afflux massif de .

Selon le ministère de l’Intérieur, il y a eu 950 attentats en Allemagne l’année dernière contre des musulmans ou des lieux liés à l’islam.

Les attaques des sympathisants du ont augmenté après le lancement de l’opération Rameau d’Olivier de la pour éradiquer les terroristes des Unités de Protection du Peuple (YPG) affiliées au à . De nombreuses mosquées et centres communautaires turcs dans plusieurs villes allemandes et même l’ambassade de Turquie à Berlin ont été attaqués par des partisans des YPG / .

Samedi, une page Web affiliée au PKK et à sa filiale syrienne, le Parti de l’union démocratique (PYD), a diffusé la vidéo d’une attaque survenue vendredi dans une mosquée du sud-ouest de l’Allemagne.

La mosquée Akşemsettin – appartenant à l’association islamo-turque « Islamic Community National View » (IGMG) – dans la ville de Lauffen am Neckar près de Stuttgart a été attaquée vendredi à 02h00.

L’incendie criminel à la mosquée a causé des dégâts matériels avant que l’imam n’arrive à éteindre l’incendie. Il n’y a pas eu de victimes.

Des images vidéo de l’attaque ont été postées sur la page web affiliée au PKK « Roja Civan » montrant quatre personnes attaquant les fenêtres et les portes de la mosquée avec des cocktails Molotov pendant qu’un autre attaquant brise les fenêtres avec des pierres.

Les assaillants ont ensuite fui la scène.

D’autres messages de propagande du PKK ont également été retrouvés sur la page web, qui déclarent : « Tant que l’attaque contre Afrin se poursuivra, la résistance augmentera chaque jour », se référant à la campagne antiterroriste menée par les Turcs dans le nord-ouest de la Syrie.

La police allemande a déclaré samedi avoir ouvert une enquête sur une tentative de meurtre après un incendie dans une mosquée près de Stuttgart où des cocktails Molotov ont été lancés.

Les procureurs de Stuttgart et la police locale ont déclaré que cinq personnes étaient recherchées pour tentative de meurtre.

Un communiqué conjoint indique que « plusieurs cocktails Molotov ont été lancés dans la mosquée par une fenêtre ouverte », ajoutant qu’ils traitaient l’incident comme une attaque raciste ou anti-islamique.

L’Allemagne abrite quelque trois millions de Turcs ethniques. Samedi, le chef de la communauté, Gökay Sofuoğlu, a dénoncé l’incident comme un « crime inhumain » et un « acte de ».

Le PKK est interdit en Allemagne depuis 1993, mais il reste actif, avec près de 14 000 adeptes parmi la population immigrée kurde du pays.

La Turquie a longtemps reproché à l’Allemagne de ne pas prendre de mesures sérieuses contre le PKK, qui utilise le pays comme plate-forme pour ses activités de collecte de fonds, de recrutement et de propagande.

Que pensez-vous de cet article ?

8


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action