FLASH INFO :

Allemagne : Des assaillants détruisent des Corans et brisent des vitres dans 2 mosquées

ISLAMOPHOBIE - Des assaillants ont lancé des pierres sur une mosquée dimanche à Kassel, dans le centre de l’Allemagne, alors qu’une cinquantaine d’exemplaires du Coran – le livre sacré de l’Islam – ont été endommagés lors d’une autre attaque contre une mosquée au nord-ouest de Brême.


Des assaillants ont lancé des pierres sur une dimanche à Kassel, dans le centre de l’, alors qu’une cinquantaine d’exemplaires du – le livre sacré de l’ – ont été endommagés lors d’une autre attaque contre une mosquée au nord-ouest de Brême.

La mosquée centrale de Kassel, qui relève de l’Union islamo-turque pour les Affaires Religieuses, a été attaquée tôt dimanche par des suspects non identifiés.

Le président de la Fondation de la Mosquée centrale de Kassel, Seyfettin Eryörük, a déclaré que la mosquée avait été attaquée avec des jets de pierres au moment où personne ne se trouvait dans le bâtiment, ajoutant que les fenêtres avaient été brisées lors de l’attaque.

Le consul général de Turquie à Francfort, Burak Karartı, a condamné l’attaque dans une déclaration qu’il a partagée sur les médias sociaux, appelant les forces de sécurité à rechercher les coupables.

Le bureau du procureur de Kassel a ouvert une enquête sur l’attaque.

La même mosquée avait été attaquée par des sympathisants du PKK les années précédentes, mais les auteurs de l’incident n’ont jamais été appréhendés.

Dans le même temps, 50 exemplaires du Coran, dans la mosquée Rahman à Brême, ont été endommagés par des assaillants qui ont jeté une partie des livres sacrés dans les toilettes, selon des reportages.

Les musulmans vivant dans la ville ont exprimé leur chagrin face à cette attaque anti-musulmane dans les réseaux sociaux, appelant les forces de l’ordre à agir. L’attaque a eu lieu moins de deux semaines après qu’un homme, criant des insultes islamophobes dans un tramway de Brême, ait poignardé un adolescent de 16 ans au cou avec un couteau.

Le député du Parti de l’Union démocratique chrétienne (CDU) à Brême, Oğuzhan Yazıcı, a déclaré à l’agence Anadolu qu’il condamnait fermement l’horrible attaque dirigée contre la mosquée Rahman, qui dépend du Conseil islamique de Brême.

« Après l’annonce de l’attaque d’un adolescent musulman au couteau, nous apprenons maintenant que des exemplaires du Saint Coran ont été détruits. Les musulmans de Brême sont très inquiets et angoissés. Comme les synagogues, les mosquées devraient être bien protégées par l’État », a déclaré Yazıcı. , ajoutant que le gouvernement devrait prendre ces événements plus au sérieux et développer des mesures persistantes contre l’hostilité envers les musulmans.

La police allemande a annoncé mercredi que l’agresseur qui avait poignardé l’adolescent musulman à Brême le 31 mai avait été arrêté. L’adolescent a subi des blessures au cou ne mettant pas sa vie en danger, et est actuellement soigné dans un .

Les attaques anti-musulmanes ont augmenté exponentiellement en Allemagne ces dernières années, alimentées par la propagande des partis d’extrême-droite, qui exploitent les craintes suscitées par la crise des réfugiés et le .

La police a enregistré 813 crimes de haine contre des musulmans l’année dernière. Au moins 54 musulmans ont été blessés lors de ces attaques, qui ont principalement été perpétrées par des extrémistes d’extrême-droite. Parallèlement aux attaques fondées sur des motifs d’extrême-droite, les mosquées ont été fréquemment frappées par des sympathisants de l’organisation terroriste du PKK au cours des dernières années.

La semaine dernière, des lettres de menaces incluant des symboles du nazisme et de l’arme nucléaire ont été laissées dans les boîtes aux lettres de citoyens turcs à Cologne. Les lettres, adressées à certains citoyens situés dans la rue Keup, comportaient des messages haineux, notamment: « Vous êtes comme les Juifs. Bientôt, des attaques commenceront à vous prendre pour cible ».

L’Allemagne, pays de plus de 81 millions d’habitants, est le deuxième pays musulman d’Europe occidentale après la . Sur les 4,7 millions de musulmans que compte le pays, 3 millions sont d’origine turque. De nombreux Allemands d’origine turque sont des citoyens nés en Allemagne de deuxième et de troisième génération, dont les grands-parents étaient venus s’installer dans le pays au cours des années 1960.

a appelé les gouvernements occidentaux à adopter une position plus ferme contre la montée des attaques islamophobes à travers le monde.

« Il est évident que ces attaques vont augmenter aussi longtemps que les politiciens et les médias occidentaux ne réagiront pas de manière ferme », avait déclaré dimanche le ministre de la Justice, Abdulhamit Gül, lors de sa visite à la mosquée Diyanet dans le Connecticut, attaquée le 12 mai du mois béni de .

Que pensez-vous de cet article ?

31



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action