FLASH INFO :

Albayrak : la Turquie sortira plus forte de la crise monétaire

TURQUIE / ÉCONOMIE - Le ministre turc du Trésor et des Finances, Berat Albayrak, a promis le 16 août que le pays sortira « plus fort » de la crise monétaire provoquée par un conflit diplomatique avec les Etats-Unis et a exclu un plan de sauvetage du FMI.


« La Turquie sortira plus forte de ces fluctuations (de la monnaie) », a déclaré , cité par la chaîne de télévision d’Etat TRT, lors d’une conférence téléphonique avec des milliers d’investisseurs étrangers.

« Il n’y a pas de plan du FMI, c’est nous qui avons attiré des investissements directs », a-t-il ajouté.

Lors de la conférence téléphonique, M. Albayrak a déclaré que la Turquie était maintenant confrontée à l’anomalie du marché et avait un secteur bancaire sain et solide.

« Pas de compromis de la discipline budgétaire, lutte contre l’inflation »

ne fera aucun compromis sur la discipline budgétaire et la réduction de l’inflation est une priorité absolue, a déclaré Albayrak, ajoutant que la Turquie n’était pas un pays fortement endetté.

Tous les ministères ont un mandat pour réaliser des économies ambitieuses, a-t-il noté, et les portefeuilles d’investissement seront examinés.

« Les contrôles de capitaux ne seront jamais à l’ordre du jour »

« La Turquie n’a jamais mis en œuvre de mesures non commerciales et les contrôles de capitaux ne seront jamais à l’ordre du jour », a déclaré le ministre turc.

Ankara assurera un resserrement budgétaire supplémentaire, en mettant l’accent sur le relèvement du surplus primaire de la Turquie, selon Albayrak, alors que les structurelles et la flexibilité du marché du travail sont également une priorité.

« Plus de coopération avec l’, la  »

Albayrak a également déclaré qu’Ankara prévoyait un excédent primaire de 6 milliards de (1,04 milliard de dollars) pour la fin de cette année.

« Nous coopérerons à travers cette période de avec d’autres partis, dont l’Allemagne et la Chine », at-il déclaré, se référant aux de Washington visant la Turquie sur l’arrestation du pasteur .

« Aucune amende dans l’affaire Halkbank »

La Turquie n’attend aucune amende contre Halkbank, a conclu Albayrak, faisant référence au cas d’un ancien dirigeant de Halkbank, condamné en janvier par un tribunal américain pour avoir aidé à se soustraire aux sanctions américaines contre l’Iran.

 

 

Que pensez-vous de cet article ?

1



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action