FLASH INFO :

Albayrak : la nouvelle approche économique de la Turquie sera décisive

TURQUIE / ÉCONOMIE - La Turquie adoptera une nouvelle approche économique sous la présidence exécutive, qui sera décisive, durable et basée sur une « mentalité stratégique », a déclaré vendredi le ministre du Trésor et des Finances, Berat Albayrak.


a fait ces commentaires lors d’une présentation à pour annoncer et définir le plan économique. Il a déclaré que la devait changer pour pouvoir progresser et devenir une à revenu élevé.

Le ministre a souligné que l’indépendance de la banque centrale turque était extrêmement critique pour l’économie, ajoutant qu’il y aurait une discipline budgétaire plus forte et une priorité sur les structurelles.

« L’un de nos principes consistera à garantir la pleine indépendance de la monétaire », a-t-il déclaré.

« La Turquie ne considère pas l’inflation et la croissance comme des alternatives », a-t-il déclaré, ajoutant que les prochaines étapes du rééquilibrage économique consisteraient à réduire le déficit du compte courant et à améliorer la confiance.

La Turquie a pris des mesures de réduction des coûts dans le secteur public pour atteindre ses objectifs de fin d’année et a décidé d’obtenir 35 milliards de turques (5,6 milliards de dollars) grâce aux économies et à l’augmentation des recettes, a déclaré le ministre.

Il a déclaré qu’il y aurait une « transformation » du ministère des en matière de fiscalité.

« Nous avons pris d’importantes mesures de réduction des coûts dans le secteur public pour atteindre notre objectif de fin d’année », a ajouté Albayrak.

Par ailleurs, le président Recep Tayyip Erdoğan a également exprimé sa confiance dans la conjoncture économique du pays dans un rassemblement dans la province de Bayburt (nord-est) avant le discours d’Albayrak.

« Nous ne perdrons pas la guerre économique », a déclaré M. Erdoğan, appelant les Turcs à soutenir leur monnaie en difficulté.

« Si vous avez des dollars, des euros ou de l’or sous votre oreiller, allez dans les banques pour les échanger contre la livre turque. C’est une lutte nationale », a-t-il déclaré.

« Ce sera la réponse de mon peuple à ceux qui déclarent la guerre économique contre nous », a-t-il ajouté.

Erdoğan a également déclaré que le peuple turc ne devrait pas s’inquiéter, ajoutant : « Nous avons également des mesures pour nous prémunir contre toutes les possibilités négatives ».

Critiquant ce qu’il a appelé les « lobbies d’intérêts », il a répété qu’ils ne pouvaient pas vaincre la Turquie.

Erdoğan a déclaré que les « vagues d’instabilité financière artificielle » que subit la Turquie ignorent sa force économique, car elle ne fait face à « aucun problème » en termes de données macroéconomiques, de production d’énergie ou de système bancaire.

 

Que pensez-vous de cet article ?

1


NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour suivre toute notre actualité.

RÉAGISSEZ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

SONDAGE

  • Selon vous, le pasteur américain Brunson accusé d'espionnage en Turquie sera-t-il libéré ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

  • RÉSEAUX SOCIAUX

  • Red'Action